BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #6

Le téléphone sonne et affiche : « BLANC contre ROUGE ? »

Y’a pas de doute, c’est bien Loncle! (Loncle n’est pas un mythe)

Et le Blanc vs Rouge, c’est notre pêcher mignon. Chacun apporte une couleur de vin et laisse le soin à l’autre de trouver de quelle étiquette il s’agit!

Le Temps s’arrête, les hostilités peuvent commencer!

LE PIÈGE DE LA GRANDE DISTRIBUTION

Chablis « vieilles vignes » Domaine Vocoret & fils 2010-rapport prix/plaisir **      9,50 euros

Chablis « vieilles vignes » Domaine Vocoret & fils 2010     

     Ce soir là, Loncle m’a tendu un piège… Et je suis évidemment tombé dans le panneau!

     Loncle achète de temps en temps quelques cols en grande distribution. Une démarche volontaire afin de vérifier la qualité des vins proposés. Certes la grande distribution est un poumon économique de la sphère viticole, cependant, les vins que j’ai pu goûter ne m’ont pas encore rassuré. Je continuerai donc d’acheter du vin directement aux producteurs. Pour le coup, ce Chablis « vieilles vignes » Domaine Vocoret trouvé à Carrefour n’est pas d’un grand niveau. Nous lui accorderons par la suite le bénéfice du doute; En effet, il est ouvert depuis deux jours.

VITE VITE, ON GOÛTE!!!

   La robe est dorée avec des reflets verts. Le nez est élégant, les notes d’agrumes (citron vert et jaune), minérales et végétales (champignon de paris) apparaissent. En bouche, l’attaque est nerveuse, la finale fait saliver. La longueur reste cependant très moyenne.

     Un sujet nous taraude, et ce sujet demeurera pour nous une véritable énigme… Un vin peut-il sentir l’avocat? En tout cas, je vous le confie, cela ne me rassure pas, mais alors pas du tout! L’avocat est tout de même un fruit. Allons, allons, n’allons pas nous fâcher avec qui que ce soit…Il semble évident de rappeler que cette bouteille est ouverte depuis deux jours.

Côtes-du-Roussillon-Villages « vieilles vignes Gérard Gauby 2007 rapport prix/plaisir****(*) acheté 19euros

    Côtes-du-Roussillon-Villages « vieilles vignes Gérard Gauby 2007

Robe grenat. La turpitude ne dérange pas mais le vin est bel et bien non-filtré. Il possède encore tout son éclat et le disque est violacé.

        Une trace légère de volatiles à l’ouverture (acide acétique ou vinaigre) n’est pas spécialement gênante. Au nez fraise écrasée, cassis, mûre, cerise noire, cuir, musc se suivent sur des notes rafraîchissantes d’iode.

        La bouche est gourmande et généreuse, le vin possède une belle longueur et beaucoup de fraîcheur. invite au deuxième verre. Loncle n’est pas  vraiment du même avis, le débat commence!

QU’EST-CE QUE LONCLE NOUS A T-IL ENCORE MIJOTÉ? 

Saucisse d'Ornan (Haut-Doubs) rapport prix/plaisir *********************

     Loncle est un fin gourmet, et de ce fait un excellent cordon bleu! Ne me demandez pas l’adresse, je ne vous la donnerai pas, même sous la torture d’un Roquefort AOC « Papillon » affiné et à température, accompagné de son verre de vin liquoreux de Constancia (Afrique du sud-contactez Dionis) ou d’un Château d’Yquiem! Ni même sous l’effet d’un St Marcellin affiné, accompagné d’un pain aux raisins toasté et nappé de confiture d’abricot, le tout accordé avec un Condrieu « Les Graines Dorées » de chez Farjon! Ultime!!! J’avoue tout, il habite dans la capitale… Des Gaules

       La saucisse « ornanaise » farcie aux trompettes de la mort est servie. Choux et pommes de terre pour l’accompagner, l’accord parfait s’annonce compliqué! Nous opposons le Côtes-du-Roussillon-Villages de chez Gauby avec un autre rouge rapporté par  Loncle !

         N’aurait-il pas été plus cohérent de servir un blanc jurassien? Ce sera un « oui » à l’unanimité! J’en salive à l’idée! Il est en effet bien plus aisé d’accorder des produits de la même région. Un bon chardonnay ou un savagnin ouillé auraient fait l’affaire, notamment pour le côté gras, généreux et fumé de la saucisse. Le choux et les pommes de terre ne nous en auraient pas voulu non plus!

LE DEUXIÈME VIN DE LONCLE SERA DÉVOILÉ DANS LES PROCHAINES  AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN !!!

Malheureusement pas celui de l’avocat…

Publicités
Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #6"

BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #5

          Le téléphone sonne et affiche : « BLANC contre ROUGE ? »

Y’a pas de doute, c’est bien Loncle! (Loncle n’est pas un mythe)

Et le Blanc vs Rouge, c’est notre pêcher mignon. Chacun apporte une couleur de vin et laisse le soin à l’autre de trouver de quelle étiquette il s’agit!

Les hostilités sont lancées!!!

UN VIN GÉNÉREUX, SANS EFFET MILLÉSIME!!!

Condrieu André Perret 2009 – rapport prix/plaisir ****(*) 1/2 bouteille / 11euros

Le premier vin ouvert et découvert (Loncle ne m’a pas réussi à me leurrer cette fois ) :

Condrieu André Perret 2009 demi bouteille

DESCRIPTION DU VIN :

Visuel : Robe jaune miel

Olfactif : Floral (violette),  pêche de vigne mûre, abricot. Notes de miel.

Bouche : Soyeuse et opulente, pas d’effet millésime, finale précise et gourmande.

Servi avec quelques crevettes roses à l’apéritif, mais aurait aussi pu être associé avec de nombreux plats : Risotto, cabillaud, st-jacques, rigotte de Condrieu, St Félicien et confiture d’abricots ( vendange tardive)…

Un grand vigneron qui produit des vins réguliers!

INFORMATIONS :

-Le Condrieu s’accorde à merveille sur les asperges et les oeufs, deux produits difficiles à accorder.

-La rigotte de Condrieu est un fromage AOP au lait de chèvre.

Il est interdit de mentionner ‘vendanges tardives » sur les étiquettes de Condrieu, des vignerons comme Thierry Fargeon trouvent d’autres mentions (graines dorées…) pour indiquer la surmaturité du raisin.

-André Perret fait parti d’un très restreint cercle de vignerons ayant de la vigne dans le célèbre coteau de Chéry :

Sous l’Empire Romain, face à la surproduction, on décida d’arracher la moitié des vignes en Gaule. L’empereur Probus ordonna d’épargner “son coteau chéri” dominant le Rhône, qui donnait un vin hors du commun. Sur cette parcelle de 2,5 hectares, les ceps ont 50 ans. Ils produisent un nectar ample et gourmand, à la fois moelleux et sec, d’une richesse et d’une sève exceptionnelle.

ET PAN SUR LE GOULOT!!!

Mercurey 1er cru « Champs Martin cuvée Carline » 2007 prix/23 euros rapport prix/plaisir ****

Les tagliatelles aux chanterelles n’ont qu’à bien se tenir!

Loncle attaque avec les questions  (3 maxi, réponse par oui ou non)

1ère question : Pinot noir?

réponse : ok

2ème question : Bourgogne?

réponse : yep

3ème question : Côte de Beaune?

réponse : nope (le bougre, il va trouver!!!)

Et à Loncle de donner un joli coup de pied en pleine lucarne :

J’annonce un Mercurey 1er cru « Champs Martin » 2004!

Chapeau! Mercurey 1er cru « Champs Martin cuvée Carline » 2007!

Un des plus grands vignerons sur l’AOC Mercurey!

Mercurey 1er cru « Champs Martin cuvée Carline » 2007

DESCRIPTION DU VIN :

-Au visuel : Robe grenat à reflets orangés

-Au nez : Réduit à l’ouverture, nez élégant, floral (iris), fruits rouges (cerise burlat) et noirs (mûre), amylique (bonbon anglais),épicé (cannelle), légèrement végétal et boisé.

-En bouche : Entrée de bouche élégante et racée, milieu soyeux, finale tendue avec une belle amertume( l’élevage des derniers millésimes est bien mieux maîtrisé ) qui tient  sur celle déjà présente dans les chanterelles.

Bruno signe ici une des plus belles bouteilles de Mercurey sur le millésime 2007.

Bruno Lorenzon

INFORMATIONS :

-Bruno Lorenzon, athlète qui aime vivre à cent à l’heure. Il joue et entraîne au rugby et pratique le vtt freeride. Il vinifie aussi en Afrique du Sud et en Nouvelle-Zélande…

-Ancien directeur commercial à la tonnellerie de Mercurey, il aime à faire sécher le bois qu’il a sélectionné lui-même, et fait fabriquer ses fûts après la vendange et pendant les fermentations, une fois qu’il a évalué le millésime.!

-La cuvée « Carline », en référence à sa sœur Carline Lorenzon

-Il vient de faire modifier le cahier des charges de l’AOC Mercurey en plantant 18 000 pieds/hectares sur certaines parcelles.

-Il produit des cuvées très confidentielles « La pièce XIII » en blanc et « La pièce XV » en rouge en référence à son sport préféré (le rugby).

Les accords : Canard vendéen de Chaillans, lapin en gibelotte…

Bruno Lorenzon possède 4,5 hectares sur Mercurey dont 3,7 en 1er cru!

LA SUITE DANS LES FOLLES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN!!!

Bruno Lorenzon
14 rue du Reu
71640 Mercurey
Tél. 03 85 45 13 51
Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #5"

BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #4

Le téléphone sonne et affiche : « BLANC contre ROUGE ? »

Y’a pas de doute, c’est bien Loncle! (Loncle n’est pas un mythe)

Et le Blanc vs Rouge, c’est notre pêcher mignon. Chacun apporte une couleur de vin et laisse le soin à l’autre de trouver de quelle étiquette il s’agit!

Les dégustations à l’aveugle avec Loncle, c’est tout une histoire…

Alors Loncle, ce soir, il revient de Vacheland, son amour de Jura… Et quand il rentre de Vacheland, il est un peu remonté! On fait donc sauter les bouchons pour remettre les pendules à l’heure et s’entraîner à l’aveugle! (Pour bien dîner aussi…)

J’envoie le mot de code par SMS :

« J’emmène le blanc!« 

La réponse de Loncle fuse :

« Fais gaffe, je sors du lourd!« 

Une porte s’ouvre, l’horloge affiche 20H30 tapante! Aux platines, c’est Connan Mockassin!!! Un musicien décalé Néo-Zélandais! Futur Hendrix au vu de son « riff » !!!

La dégustation peut commencer!!!

3 questions par vin (Un peu de  tolérance ne fait pas de mal) et une réponse qui ne peut être que : « oui » ou « non »

J’attaque avec mon BLANC, je vais l’avoir, Loncle, sur ce coup là!!!

Le jus de raisin est servi!

A l’abordage!!! Un coup de sabre! Le Blanc contre Rouge est lancé!!!

ET PAN SUR LE GOULOT!

« Les Abîmes » d’André et Michel Quénard en Savoie 2010

La belle « Jacquère » (le cépage) ne se fait pas la malle…

         Un vin aux reflets vert-pâle. Un nez d’agrumes mêlés et de belles notes de fleurs blanches apparaissent. La bouche est légèrement perlante (CO2) en entrée de bouche, le fruit semble mûr, les notes d’amande blanche et l’écorce de citron jaune ressort en rétro-olfaction. La finale se veut nerveuse et précise, d’un très bel équilibre! Un vin rafraîchissant pour bien démarrer la soirée qui appelle à la soif. Un vin qui nous a fait saliver!!!

MAIS LONCLE, LUI, NE SAIT PAS ENCORE DE QUOI IL S’AGIT, DU MOINS, IL S’EN RAPPROCHE A GRANDS PAS

Loncle s’oriente tout de suite dans la bonne direction…Ou presque… :

Une « Altesse » d’André et Michel Quénard 2010!!!

Bien tiré! Mais à côté! Cela dit en passant, il a tout de même trouvé le vigneron et le millésime! Je n’acquiesce même pas et le laisse lancer ses trois questions :

Abîmes 2010 André et Michel Quénard 100% Jacquère (4,00 euros) Prix/plaisir ***(*)
Abîmes 2010 André et Michel Quénard 100% Jacquère (4,00 euros) Prix/plaisir ***

Première question : Un vin de Savoie? (après avoir hésité avec du muscadet)

Réponse : Oui (Banco!)

Deuxième question : Une altesse?

Réponse : Non (Pas loin!)

Troisième question : Jacquère?

Réponse : Chapeau l’artiste!

       La saucisse de Morteau appelle à la famine!!! Loncle n’est pas revenu de Vacheland la besace vide… Quelques pommes de terre « bio » feront l’affaire pour combler notre fringant repas!

J’en ai l’eau à la bouche! Fumée, si délicatement pochée. Il y a de quoi disjoncter!!!

Loncle ne se fait pas prier pour dégainer et shooter un autre liège!

ET PAN, SUR LE BOUCHON!!!

Le vin laisse apparaître une robe limpide, qui se presse de me  jeter un regard rouge « rubis » aux reflets violacés. Nez fin, légèrement fumé par la marne, puis le bonbon anglais, la cerise noire! Le style est élégant. La précision en bouche est appréciable gourmande et appelle la Morteau! Du fruit, du fruit, du fruit!!! Du beau travail!!!

Joli ploussard jurassien!!!

J’épargne à Loncle les trois questions et les résume en une :

-Trousseau et poulsard assemblé, AOC Arbois (pour la tension, la fraîcheur et toujours ce côté fumé pour la marne et l’argile molle) de chez Lucien Aviet (caveau de Bacchus), en 2008

Joli shoot pour Binbin, la région, bon, pas le vigneron, ni le millésime (il faut dire qu’on ne se laisse probablement pas suffisamment de temps pour décrypter totalement le vin, nous causons d’autres choses aussi).

La cuvée « sans soufre ajouté » 11 euros prix/plaisir ***(*)

 La chaussette s’enlève pour laisser place à l’étiquette du « made in Jura »!

Arbois « poulsard vieilles vignes sans soufre ajouté » 2010 vinifié par Bénédicte et Stéphane Tissot.

Le vin, servi à 14°C sera un compagnon idéal pour combler  et surprendre vos convives. Le contre-pied parfait, qui en étonnera plus autour d’une table! (Cachez l’étiquette pour produire un effet bœuf!)

LE FROMAGE EST SERVI, C’EST REPARTI!!!

Avec Loncle, on dîne salé. Et le plateau de fromage va en prendre pour son grade!

Le plateau franc-comtois!!!

Morbier, cancoillotte et comté restent, au demeurant, de parfaits alliés pour réaliser un  accord sur un vin blanc franc-comtois! Et ce soir la vedette c’est un Côtes-du-Jura « tradition » 2007  Jean Berthet-Bondet !!!

Robe dorée miel Nez tourbé, fruits secs, cacao, présence légère d’élevage en bois neuf. Après ouverture, des effluves complexes d’écorce de kumquat (orange amère) et kombava(citron vert bosselé), fruits blancs et fruits à coque (noix) sur des notes toastées, beurrées et miellées,curry et notes oxydatives (2 ans en fûts sous voile). Bouche en tension et caramel (bois neuf) en persistance. La bouche est grasse et tendue. Excellent accord!!!

Le blanc et le fromage, issus de la même région, ça tourne plutôt pas mal, en général!!!

Côtes-du-Jura « tradition » 2007 (10,30 euros), rapport prix/plaisir ***(*)
Assemblage chardonnay-savagnin

POUR INFORMATION :

-Le savagnin est le cépage des vins jaunes. C’est aussi le cousin du gewurztraminer (savagnin rose), le côté très aromatique en moins!

-Accords sympathiques pour les blancs du Jura :

La cuisine asiatique, gingembre, citronnelle, yuzu.

La cuisine épicée, tandoori, curry.

La cuisine exotique, en rajoutant de l’ananas, de la mangue… Les fromages issus de la même région (Comté, Morbier, Vacherin Mont d’Or, Edel de Cléron, cancoillotte…).

LA SUITE DANS LES FOLLES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN!!!

Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #4"

BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE (A Megève partie II) #3

…LE TÉLÉPHONE SONNE, SUIS A MEGÈVE, BLANC CONTRE ROUGE ?

A force de recevoir les messages au volant, il va finir par m’arriver quelque chose!

LA SECONDE PASSION DE LONCLE

LONCLE, Il EST AUSSI MICOPHILISTE,

               Cela veut dire qu’il est passionné de champignons. Beaucoup d’entre nous ont la passion des timbres (philatélistes), des pièces de monnaie (numismates), et biens d’autres objets insolites que nous nous contentons de toucher avec les yeux. Loncle, lui, ne se fait pas attendre pour faire disparaître ses nouvelles trouvailles aussi fraîchement cueillies. C’est ce qu’on appelle de la collection éphémère ou consommable…

Loncle, c'est le bon français, vous me suivez?!!!

             Vins, champignons, musique sont ses passions… J’avais déjà pris l’initiative de vous décrire le personnage, mais ce gars là, c’est un sacré épicurien. Rares sont les moments où ce gourmand gaillard se retrouve seul pour manger sa cueillette et boire son vin sur un son de Cut Copy… Et oui Loncle, comme beaucoup  de bons gastronomes, aime bien partager les chouettes moments de gourmandise.

ALLEZ HOP, UNE GLACIÈRE, UN VIN BLANC, UN VIN ROUGE

          La Wine Mobile est prête, une bouteille de vin blanc et une de rouge calée dans chaque portière (il paraît que si on ne fait pas ça, l’équilibre de la voiture n’est pas parfait) et direction Megève !!!

          2 heures depuis Lyon, jamais je n’aurais échangé ma place, une soirée avec Loncle et, à la clef, une balade en alpage, ça ne se refuse pas !!!

           Pas le temps d’arriver au chalet que Loncle m’envoie un nouveau message : « Suis dans le centre ville de Megève, un petit verre de Roussette ? » Et c’est reparti !!!

            Quelques verres d’AOC Altesse(Cépage roussette, ce cépage aurait été, dit-on, ramené de Chypre par un Croisé, le comte de Mareste. Désormais typiquement savoyarde, riche et aromatique, elle donne des vins tendres. Elle entre seule dans les Crus de la Roussette de Savoie Frangy, Monthoux, Marestel, Monterminod. En dehors des Crus, elle est associée au chardonnay et à la mondeuse blanche.) plus tard et six œufs bio dans le panier, nous sommes fin prêts pour le dîner tant désiré !!!

          Six œufs seulement ? Quand on a 300 grammes de girolles sous la main, ça suffit amplement ! Je crois que ce ne sera pas une omelette aux girolles, mais des girolles à l’omelette !!!

300 grammes de girolles!!!


               A l’apéritif (oui c’est le vrai apéro maintenant !), AOC Altesse d’André et Michel Quénard 2010, fraîchement sortie du caveau ! Une belle robe dorée, d’un bel éclat et une limpidité éclatante.

Altesse de chez A. et M. Quénard

                  Au nez, les arômes de fleurs blanches se mêlent aux parfums légers d’abricots et de pêches blanches. Une bouche soutenue, toute en tension fraîche et délicate ! Pas de sensation alcoolique, mais l’envie spontanée de s’en reverser une larme, pas le temps d’y penser que Loncle à déjà agi !!! Tu lui tournes le dos trente secondes et il t’a déjà resservi, le bougre! En voilà un qui sait s’occuper de ses hôtes !

                 Les girolles crépitent déjà dans la poêle, c’est Loncle qui s’occupe de la cuisson des champignons, Binbin, lui son truc, c’est l’omelette ! Et c’est parti, une omelette baveuse et jaune à souhait s’il vous plaît !

C'est parti pour l'omelette!!!

ET PAN, SUR LE GOULOT!

                Mesdames, Messieurs, ce soir en direct live de Megève, Loncle a sélectionné pour vous, un Chassagne-Montrachet 1ercru « Clos de la truffière » de Chez notre ami Vincent Girardin 2002. La richesse de ce grand vin offre une parfaite tenue sur l’omelette ! Une fois la réduction passée (c’est quand le vin manque d’oxygène, il sent un peu l’œuf pourri, ne vous inquiétez pas il suffit de le carafer quelques secondes ou l’aérez simplement dans votre verre, les notes d’élevage apparaissent !!!), le vin vibre et laisse apparaître des notes de noisettes légèrement grillées, de beurre fondu et de fruits secs.

Mais où se cache donc le Chassagne?

               La bouche n’est pas molle (pour un millésime 2002, je suis assez surpris car les vins avaient tendance à rapidement s’oxyder) et s’accorde à merveille. sur notre plat.  Un vin qui marche sur des œufs, somme toute !

ET PAN, DANS LE VERRE !!

               Pas le temps de finir l’omelette que Loncle a déjà fait sauter le bouchon d’un Gevrey-Chambertin « En champs », de chez Geantet-Pansiot 2000. Et là, c’est le silence assuré !              Nous nous regardons mutuellement, bouche bée, et soudainement, nous chantons en cœur « C’est grand !!! L’iris, ça sent l’iris a plein nez !!! » Grande classe, très Grand Vin !!! A point !

ET PAN, DANS LE FÛT !!!

            Pouilly-Fuissé « Cuvée Claude Denogent » domaine Robert Denogent (Robert, c’est le nom du vigneron actuel, Jean-Jacques Robert, et Denogent, c’est le nom du grand-père, Claude Denogent) 2007.

La cuvée Claude Denogent

                Belle acidité, nez de coing (un peu bizarre, on se serait presque crus en Val De Loire sur un cépage chenin… Oui le chenin, en général, ça sent le coing). Tous deux d’accord (comme très régulièrement) pour annoncer un boisé un poil prononcé, peu être encore un peu jeune…

23 HEURES, Y’A ENCORE QUELQU’UN ???

                 C’est le Domaine Des Grécaux qui sonne à la porte. Et là dedans, ça sent le « thiol » là dedans, là j’avoue, je ne tremperai pas mes lèvres une deuxième fois. Le bourgeon de cassis est omniprésent et domine de manière trop exacerbée au nez comme en bouche (le thiol, c’est un dérivé du mercaptan ou H2S, mais nous y reviendrons une prochaine fois…).

Un vin qui nous fait défaut, ça arrive...

Imbuvable ! Ça arrive !

LE PROGRAMME DU LENDEMAIN ?

Un petit dénivelé de 700 mètres (il faut bien éliminer !).

              Un resto à 1800 chez la famille Sibuet (le lieu s’appelle le « S », la note un peu salée et un service un poil snob m’ont fait oublier le repas plutôt correct), et une descente dans la forêt, à la recherche de cèpes introuvables… Heureusement, un cueillette de serpolet à ranimé ma flamme d’amoureux de cuisine !!!

La montagne, ça vous gagne!!!

Sympa Megève ! Merci Loncle !!!

LA SUITE DANS LES FOLLES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN !!!

Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE (A Megève partie II) #3"

BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE (A MEGEVE) #2

MOI JE LES AIME BIEN, CES QUENARD !!!

Quand mon téléphone bipe et affiche :

« Caisse de 6 ou de 12? Je suis à Chignin!!! » Y’a pas de doute, François dit « Loncle » a fait un petit détour chez les Quénard… Vous me direz, mais de quel Quénard il parle, celui-là?  Le petit village de Chignin en est infesté!!! Il suffit d’y passer, de lire les noms sur les boîtes aux lettres pour comprendre…(je me suis même amusé à les compter, ils sont 39 recensés pour une population de 795 habitants !!! Le village de Chignin se situe entre Chambéry et Albertville.

Quénart et Quénard

            En plus, la moitié des Quénard sont vignerons. Et en Savoie, croyez-moi, y ’a du bon !!! (Vous m’excuserez pour le y, ce n’est pas de ma faute, y suis Lyonnais). Si certains d’entre vous ont déjà eu la chance de découvrir le domaine de Jean-Pierre et Jean-François Quénard, peut-être me confirmeront-ils que c’est « le » domaine qui monte dans la sphère « Quénard »!!!

          Mais pour Loncle, c’est le domaine d’André et de Michel qui se situe au sommet de la pyramide Quénard.

« LES VINS DE SAVOIE, NON MERCI,C’EST PAS POUR MOI!!! »

              Il serait dommage que certains d’entre vous, continuent d’avancer tête baissée dans les stéréotypes du genre: « Ah moi et les vins de Savoie… bof…c’est pour la raclette… », ou « Les vins de Savoie, j’aime pas ils sont acides… ». Je vous arrête tout de suite… Un conseil, Les stéréotypes de ce genre, oubliez les, et surtout, ne faîtes pas de généralité, rangez-les bien enfouis dans une malle, et laissez-les là où ils sont!!!

Le « French » stéréotype!!!

          Avez-vous tout goûté en Savoie ? Avez-vous dégusté chez tous les vignerons ? Tous les millésimes (années)? Non??? Ma foi, moi non plus… Une seule certitude dans le vin, comme dit si bien Loncle, l’incertitude !!!

           Si certains se disent, « J’aime la syrah, par contre, les vins de Savoie, du Beaujolais, du Forez, c’est pas aussi bon que la syrah !!! » (Et ce n’est qu’un exemple, mais que j’entends assez souvent !) Alors je prends position, et je vous réponds :  « Moi, j’aime le bœuf Charolais, mais le bœuf Limousin ou de Salers c’est pas aussi bon que le Charolais… »  Même famille, mais pas la même variété et surtout, pas le même terroir ! Alors comparons ce qui est comparable et restons cohérents !!! Certes, nous avons tous des cépages de référence !

« Moi j’ai plein de stéréotypes!!! »

            Pour certains la syrah, pour d’autres la mourvèdre, le pinot noir, le cabernet franc, pour les vins rouges. Pour les vins blancs, le viognier, et pour d’autres le chenin, le sauvignon blanc, le Gewurstraminer… A chaque vin, sa typicité et son terroir. Nous ne pouvons plus avancer avec des oeillères de nos jours  !!!

            C’est une question de plaisir avant tout, je suis d’accord. Mais un des fondements de l’école de la découverte dans le monde du vin, c’est l’humilité. Tentez l’aventure avec vos amis, une petite dégustation à l’aveugle où une mondeuse noire de chez Grisard sera glissée parmi quelques syrah de la vallée du Rhône septentrionale,  permettra de remettre les pendules à l’heure!!!

Allons-y pour un bluff!!!

            Vous vous apercevrez, comme par magie, que très peu, voir aucun de vos convives, n’y verront une quelconque différence !!! C’est dans la tête et dans les aprioris que tout se passe!!!

            Tiens, une autre bonne nouvelle. Pour l’AOC Chignin Bergeron, certains me diront, ah non, les Chignin, ce n’est pas pour moi, je n’aime pas !!! Et bien il suffira de répondre : « Le Chignin, ce n’est pas la même chose que le Chignin-Bergeron« … Stupeur dans l’auditoire… Le bergeron, n’est autre que le synonyme du cépage roussanne, variété de raisin capricieuse qui donne tant de caractère floral et fruité aux vins blancs des AOC St Joseph, Crozes-Hermitage, St Péray et autres Châteauneuf-Du-Pape.

              C’est dingue quand même…Qui l’aurait-cru ??? Comme quoi !!! Et le Chignin en un seul mot, c’est du cépage jacquère dont il s’agit…Trouvez un bon vigneron, vous verrez qu’il y a du bon…

ET GLOU ET GLOU ET GLOU!!!

Une petite caisse de 12?!!!

                 Ce Domaine André et Michel Quénard excelle depuis de nombreuses années sur Chignin! Et quand j’ai la possibilité d’en avoir, c’est plutôt deux fois qu’une!!! Il est vrai qu’à 73 euros la caisse panachée de quelques 12 bombes de gamay, de mondeuse noire, d’altesse, et d’autres spécialités de notre chère Savoie, on ne peut guère se priver d’acquérir d’aussi bons rapports prix-plaisir de nos jours !!!

BIP, BIP, VOUS AVEZ UN NOUVEAU MESSAGE !!!

Quelques girolles!!!

               Trois  heures plus tard… Le téléphone bipe à nouveau, affiche une photo de girolles fraîchement cueillies par Loncle(et oui Loncle, c’est l’homme le plus foooort du monde). Le message magique tant attendu avec Loncle apparaît : « Suis à Megève, Blanc contre Rouge ?!!! » Pas besoin de me le dire deux fois…Ce week-end c’est Magic Mushroom’s party à la Montagne !!!

LA SUITE DANS LA DEUXIÈME PARTIE DES FOLLES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN A MEGEVE!!!

ANDRE ET MICHEL QUENARD
Torméry
73800 CHIGNIN
tél : 04.79.28.12.75
fax : 04.79.28.19.36
email : am.quenard@wanadoo.fr
 
Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE (A MEGEVE) #2"

BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #1

BLANC CONTRE ROUGE !!!

                  Quand le téléphone sonne, qu’il affiche le message, « Blanc contre Rouge », inutile de regarder qui est à la tête de ce message subitement reçu! Cela signifie surtout, que ce soir, c’est festival!!!

                  François « dit Loncle » (et oui, c’est son pseudo), est en grande forme! C’est une sacrée tronche en matière de vin. Il ne l’avouera jamais, mais il est incollable!!! Un homme humble et généreux!

                  En fin épicurien, il aime partager sa cuisine goûteuse et généreuse, au grand bonheur de ses amis.

Une invit’ comme celle là, ne la refusez jamais!

                 Avec Loncle, c’est une dégustation à l’aveugle qui s’impose à chacune de nos rencontres!!!

                 Chacun amène ses bouteilles. Pour trouver le vin, nous avons le droit à trois questions, les réponses sont soit « oui, soit « non ». Ex : Est-ce-que ce vin est produit au nord de Lyon? (Toutefois, nous donnons un premier avis sans question, sinon, ce serait trop facile!!!)

 

 

                  Hier, François avait tranché pour l’apéritif quelques lames de saucisse de Morteau. De mon côté, j’avais emmené une part de brebis cendré affiné, produit chez mes amis Mauroux à Issirac dans le Gard.

Le dîner de ce jour :

                 Au menu, Pieds Paquets d’agneau, spécialité historique de Sisteron et de Marseille, et Riz Créole. Pour suivre, une tomme de chèvre de Megève. Ici, il n’y a que du salé, le sucre, il est dans le Vin!!!

Au menu bachique                 

Quelques quilles ouvertes, et « Pan sur goulot »…

MÂCON-SOLUTRE « Clos Des Bertillones » Domaine Denogent 2007 : 

                  François est tombé dans le panneau. Il est vrai que ce vin dénotait sur la rhubarbe et la typicité du chenin! Le chenin, c’est le cépage qui sert à produire les grands vins de Vouvray, Montlouis/Loire, Savennières, Anjou… Bref le cépage majestueux et classieux du Val De Loire!

-ARBOIS-PUPILLIN « Chardonnay » Domaine de la Pinte 2008 :

                 Les vins du Jura, on ne me la pas…ou presque plus(c’est Loncle qui m’a entraîné dans cette région pour la première fois). Sauf quant il s’agit de donner les proportions du cépage. Et là, le 100% chardonnay, je ne l’ai pas sorti!!! L’AOC c’est bon, le millésime (quelle fraîcheur!) c’est bon, le domaine c’est bon, mais pas le cépage, une prochaine fois…N’hésitez pas à aller dans cette région qui recèle de fabuleux nectars (non,non, il n’y a pas que les vins jaunes…)!!!

 -ARBOIS « Sélection » Domaine Tissot 1996 :

               Grand, très grand!!! Outre l’évolution au nez et au visuel, la bouche est toujours remarquable de tension. J’en garde un peu pour la tomme de chèvre…

 – BANDOL « Cuvée Estagnol » Domaine de la Bastide Blanche 2000 :

             AOC Trouvée par Binbin!!! ( les « Bandol, » je les débusque à l’aveugle grâce à leurs notes iodées, en effet, Bandol est balayé par les courants marins. C’est Loncle qui me l’a appris!) Alors, cette fois, disons franchement, qu’il a mis une sacrée claque aux « Tempier » et autres « Pibarnon » déjà dégustés. Tension, équilibre, structure et persistance, quel vin époustouflant. 95% de mourvèdre! Quelle palette aromatique! Poivron rouge, fruits rouges et noirs écrasés, iode, sous-bois, cuir etc. L’accord sur les pieds paquets d’agneau était simplement « parfait »!!!


-Nous terminons par un SAINT JOSEPH provenant d’un jeune domaine, « Guy Farge »2009: 

              Un poil réduit (légèrement musqué), mais la syrah est un cépage réducteur (réduction =manque d’oxygène). Un petit coup d’aération, et le tour est joué. Légèrement sur boisé à mon sens, ce vin possède tout de même une belle structure de garde. Mûre, cassis, violette appellent à une bonne côte de bœuf, sauce Béarnaise. Seulement là, nous sommes repus!!!

               Ah les belles soirées lyonnaises!!! Ah les amis!!! Ah la vie!!!

Merci Petit Bacchus, merci François Loncle!!!

              Ces soirées sont toujours riches en informations. Nous ne nous contentons bien sur, pas que de déguster. Nous fouinons dans les bouquins, à la recherche d’anecdotes sur les domaines, dont nous avons dézingué quelques lièges.

 

 

La suite de nos aventures  bientôt disponible dans les folles aventures de Binbin Foudevin!!!

Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #1"