PIF PAF POUF EN BOURGOGNE : HEUREUX QUI COMME ULIZ

Antoine Petitprez, vous connaissez? Ses vins sont également connus sous le nom d’ULIZ.

Charmes-Chambertin Grand Cru 2002, une des émotions de la soirée

Ça se passe en Bourgogne (Cote-de-Beaune et Côte-de-Nuits), sur les appellations Saint-Aubin, Meursault, Auxey-Duresse, Pommard, Hautes-Côtes-de-Nuits, Charmes-Chambertin, Gevrey-Chambertin…

Quel blagueur ce Petitprez

Un vigneron sans terre (une association existe) qui mériterait bien d’en posséder une un jour. Pas de problème, le mec est du genre débrouillard et persévérant… Du coup il sera propriétaire de terrains viticoles mais cette fois-ci ce sera en Savoie… Affaire à suivre.

Voici en tout cas un de ces néo-vigneron sans terre bourré de talent. Goûtez voir, on en reparle dans quelques années…

Et une spéciale « Made in Binbin »

Une dégustation quasi complète de ses vins au bar à vin Wee An (Le plus ancien nom pour qualifier le vin, origine mésopotamienne) à Lyon m’a laissé sans voix.

Un mec simple enjoué et passionné, à l’écoute; Allez un verre pour la route! Euh non, pas pour la route… Pour le plaisir!

ANTOINE PETITPREZ :

Antoine Petitprez, diplômé d’oenologie de Beaune et de l’ISARA de Lyon tient aujourd’hui les rênes d’Uliz. Globe-trotter dans l’âme, il a parcouru le monde, passant des vignobles de la Bourgogne et du Roussillon à ceux de la Californie et du Canada pour enrichir ses connaissances autour de la vigne et du vin.
Installé désormais en Bourgogne, il peut s’inspirer de tous les savoir-faire qu’il a rencontrés et ainsi apporter toute sa particularité aux vins ULIZ.

Tout au long de l’année, il travaille en étroite collaboration avec les vignerons qu’il a choisis. Ce partenariat se base sur un cahier des charges afin de garantir des vins produits dans une démarche naturelle.
Il sélectionne les parcelles les plus prometteuses et élève le vin dans son chai à Pommard.

Il apporte également une grande attention à la commercialisation de ses produits en restant l’interlocuteur direct de ses clients.

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Publicités
Lire la suite de "PIF PAF POUF EN BOURGOGNE : HEUREUX QUI COMME ULIZ"

SYRAH NOW DES CORBINES

Aïe! Ce mois-ci, c’est le Doc ADN (aka Aurélien Litron, ou l’homme barbu fils de Syrahpapa et de la reine de syrah) qui a menacé les blogueurs (et pas que) de les bâtonner à coups de sarments de syrah s’ils n’écrivaient pas pour le rdv N°46 des V.D.V.

Un thème « sy rare«  qu’il ne m’a pas laissé de marc.

Originaire de la Vallée du Rhône Septentrionale non loin d’Ampuis, comment ne pas répondre à cet appel… Les coups de sarments, je les laisse à B & D… Les grappes aussi…

MAIS SURTOUT, QUELLE SYRAH CHOISIR?

La dernière dégustée à Malleval (Mala Valle = Mauvaise Vallée) il y a quelques jours lors d’un périple qui m’a mené jusqu’au Chti Puttman? Plus tard…

Ou bien évoquer mes plus belles émotions sur des Côte-Rôtie, Cornas ou Hermitage, Saint-Joseph… Il y en a beaucoup trop… Jamet, Ogier, Chave, Montez… … … …

J’aime les syrah de la Septentrionale, évoluées de préférence, pleines et voluptueuses aux allures de moka et de chocolat, poivrées et mentholées…

MAIS

Pour ce thème qui aurait également pu s’appeler « Le désir de la syrah à la conquête du monde » (@Jean-Robert Pitte), j’ai choisi de vous présenter notre nouveau bébé, notre projet qui nous tenait à cœur avec notre bande de copains… Mesdames et Messieurs, Le Clos des Corbines!

LES CORBINES, AVANT-PROJET…

UNE SYRAH SERINE DANS LES CORBINES :

Ne pas vous parler d’une syrah dégustée mais vous parler d’une syrah que je rêve de déguster…

Trois longues années à patienter (2015) pour pouvoir enfin tremper mes lèvres dans le « dit vin » nectar et choisir (ou non) de le partager avec vous.

Depuis plus d’un an, une bande de passionnés dont je fais également partie a décidé de relever le pari fou d’aller planter de la syrah dans le Val de Loire…

LE VIGNOBLE DES CORBINES

Une terre prometteuse, composée de granit en décomposition, de mica et d’argile. Une orientation plein sud, exposée d’est en ouest et inclinée à plus de 35%… La forêt dominait sur ce terroir qui avait connu jusqu’en 1932 les joies de la viticulture.

Animés par la passion et autoproclamés Corbiniens, liés par les liens de la sueur et amoureux de la syrah & de la Loire, nous avons persévéré pour voir notre projet aboutir.

Notre but, recréer un vignoble là où le commun des vignerons n’aurait pas pensé venir. Planter un cépage adéquat au sol et au climat ( 40°C dans les sols en Avril 2011).

YVES CUILLERON EST PASSE PAR LA…

Certains l’ont fait à Seyssuel, pourquoi pas nous?

Yves Cuilleron s’est joint à notre projet dans une simple démarche de conseil. Celui-ci a pu nous faire part de son expérience sur Seyssuel et les difficultés auxquelles il avait été confrontées, notamment celles pour retrouver et convaincre les propriétaires des parcelles de revendre ou de louer leurs terres.

Yves nous a simplement conseillé, c’est le talentueux alsacien & néo-forézien Jacky Logel qui nous a réellement accompagné et qui nous guide dans cette aventure. Il s’occupera du soin porté à la vigne (et nous aussi), de la vinification et de la mise en bouteille.

AVONS-NOUS EU LE MÊME NEZ QUE CYRANO?

Aujourd’hui, notre coteau est entièrement planté! 3598 pieds sur quelques 8000 M2. Un vigneron et 5 amateurs. Des mains généreuses (amis, familles…) pour nous faciliter et nous alléger un peu la tâche.

LA SYRAH PARAÎT SI SEREINE DANS LES CORBINES…

Avec autant d’acteurs différents, on aurait même pu faire plaisir à Edmond Rostand et jouer un des actes de sa célèbre pièce théâtrale… Espérons somme toute avoir autant de réussite que lui mais ne lui envions pas le nez de son personnage… (D’ailleurs en réalité, ça s’écrit Syrahno de Bergerac)

LES CORBINES, PAS « SI RA »PIDE QUE CA!

Bref, un nouvel exode pour la Syrah que le Forez dans le Val de Loire.

Les feuilles sont apparues…

Croisons les doigts pour que les grappes sortent un jour…

Et que notre jus puisse exprimer tout ce qu’il a en lui.

Qui vivra Syrah!

Et quand le jour viendra, autour d’une table on s’asSyrah!

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN

Lire la suite de "SYRAH NOW DES CORBINES"

PIF PAF POUF, NOUVEAU TALENT EN VALLEE DU RHÔNE

Une perle de vigneron s’est installée à Chavanay (42) en Vallée-du-Rhône Septentrionale. Une de plus, une!

La concentration de vignerons talentueux sur le 1er village de l’aire d’appellation Saint-Joseph devient de plus en plus importante : Après Verzier, Montez, Rouvière, Faury, Cuilleron, Pichon, Perret, De Boisseyt-Chol, le surdoué néo-vigneron Pierre-Jean Villa s’est installé il y a peu sur la commune qui produit à mon avis les meilleurs Saint-Joseph (finesse et élégance des tanins) des quelques 60 kilomètres sur lesquels s’étend l’ A.O.C.

PIERRE-JEAN VILLA, BOURGUIGNON D’ADOPTION :

P-J a effectué des passages très remarqués dans de grands domaines bourguignons. Cette expérience lui a permis d’acquérir un style et une patte unique.

« Apprendre aux côtés des plus grands, c’est le rêve de tout vigneron… » 

Domaine de la Vougeraie où P-J a évolué avec le génial vinificateur-œnologue canadien Pascal Marchand.

Clos De Tart (Maison Momessin) avec le Grand Sylvain Pitiot (son mentor) qui a bouleversé sa vision des choses, tant au travail de la vigne et au respect de la terre que dans le chai.

-A l’origine des Vins de Vienne (avec Cuilleron, Gaillard et Villard), il choisit de s’émanciper et de vinifier seul en Vallée-du-Rhône en 2009.

En 2009, Pierre-Jean crée avec deux autres associés un nouveau domaine sur Nuits-Saint-Georges qui lui permet de continuer à s’épanouir sur les terres bourguignonnes qui l’ont vues grandir. 

PIERRE-JEAN VILLA, LA MAÎTRISE DE L’ÉLEVAGE :

Toutes les cuvées goûtées sur fût révèlent un style bourguignon. Les vins rouges éclatent en bouche et libèrent des arômes francs mais complexes d’épices et de cerise fraîche. Les grains sont fins sur les Saint Joseph et les Côte-Rôtie sont soyeuses et pleines.

Les vins blancs sont dotés d’un fruité généreusement intense laissant apparaître les notes printanières de violette. La bouche se veut tendue, que ce soit sur les Saint-Joseph ou sur les Condrieu.

IL Y A DES REDITES POUR LES OREILLES…

Encore un vigneron à suivre… Le nom Villa revient souvent depuis quelques années et j’ai réalisé pourquoi! 4 heures se sont écoulées entre le départ de ce domaine et la rédaction de cet article que mon palais réclame déjà Carmina…Mes oreilles n’ont pas été lassées de t’écouter parler du calendrier lunaire et du respect de la terre… Chapeau!

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Lire la suite de "PIF PAF POUF, NOUVEAU TALENT EN VALLEE DU RHÔNE"

ROMAIN S’EST PaireForez UNE CÔTE-ROANNAISE…

C’est entouré d’une bande de comparses que le petit Binbin s’est introduit dans les caves du Val de Loire.

Nous avions tous pris date pour la rencontre annuelle « Atouts Pics » chez Jacky Logel, producteur reconnu d’IGP d’Urfé et d’AOC Côtes-du-Forez. Petite Vertu, Ribambulle, La Sentimentale, Pierrelune ou Volcanique, autant de cuvées qui font vriller nos papilles. Fruit-Equilibre et Fraîcheur sont les trois adjectifs qui caractérisent les vins de ce domaine familial.

PETITE SESSION DE FREE JUMP DANS LES VIGNES :

Binbin Foudevin
MARIE LIEDEVIN, collector celle-là! Grande classe!
Séverine « WEE AN » à Lyon
Doudou « WEE AN » à Lyon
Carowine
Ywine

Notre pique-nique engloutit sur les terres basaltiques, nous nous dirigeons pour une balade digestive dans Les Corbines (parcelle forézienne dans laquelle nous tâchons de replanter de la vigne avec d’autres passionnés) puis reprenons la route pour aller à la rencontre du jeune surdoué roannais Romain Paire (Domaine des Pothiers) à Villemontais, lequel nous attend de pied ferme avec une équipe d’amis vignerons qu’il a convié pour un évènement peu commun.

Les vignes enherbées dans le Forez

EN ROUTE POUR LE DOMAINE DES POTHIERS…

Un mini salon dans le chai du domaine puis un dîner local avec  les vignerons, une initiative inhabituelle dans le monde du vin que je ne peux m’empêcher de saluer.

Notre hôte, Romain Paire, Domaine des Pothiers. A suivre, à suivre! Et à garder!
Le Domaine Luneau-Papin en AOC Muscadet, c’est Grand! Pierre-Marie Luneau en mode rock’n roll
Le Domaine Coquelicot en AOC Bergerac. Grégoire Rousseau pour la photo collector!
Benoît Amirault, Domaine Yannick Amirault en AOC Saint Nicolas De Bourgueil et AOC Bourgueil. Grande classe, grande garde pour les vins issus de ce domaine.
Le Domaine des Marnes Blanches dans le Jura. Géraud Fromond à soif de précision.
Nicolas Gonin, vice-président du centre d’ampélographie. Vigneron talentueux des Balmes Dauphinoises. Il replante chaque année des cépages oubliés.
Des pinot meunier extrabons dans l’Orléanais, une AOC encore trop méconnue. Domaine Clos Saint Fiacre. Bénédicte Piel, quel sourire!

Ca goûte bon chez Vacheron (Sancerre-Val de Loire), Amirault (Bourgueil/St Nicolas de Bourgueil-Val-de-Loire), Nicolas Gonin (IGP des Balmes Dauphinoises-38), Luneau-Papin (Muscadet-Val de Loire) et Domaine des Pothiers (Côte-Roannaise-Val de Loire).

LE VAL DE LOIRE A LE VENT EN POUPE :

Au Domaine des Pothiers comme au Domaine Verdier-Logel, on s’y sent un peu comme chez soi. Ici, il n’y a de place que pour les gens simples et ouverts d’esprit.

Dans cette partie du Val de Loire, le cépage « Gamay » offre un fruité virevoltant, une complexité et une matière capable de défier le temps. Une sous-région encore trop méconnue, même par les amateurs qui a malgré tout le vent en poupe.

Les à-priori commencent enfin à tomber et les curieux découvrent des cuvées franches dotées d’un fort potentiel de garde (de 2à 10 ans).

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Lire la suite de "ROMAIN S’EST PaireForez UNE CÔTE-ROANNAISE…"