LES FLEURS DU MAL

Pour ces Vendredis du Vin n°49, c’est notre présidente répondant au doux nom de Fleur qui a repris le flambeau… « Le vin et les fleurs, ses fameuses notes florales).

Pour ne pas faire encore une fois comme les autres, je vous propose ce mois-ci de lire à voix haute ce poème sorti tout droit de la plume de notre ami Baudelaire. Un texte issu du recueil « Les Fleurs Du Mal » qui a failli être interdit à cause de l’étroitesse d’esprit d’un certain Ernest Pinard. Pour le coup mon cher Ernest, je te déchois en bon Binbin Foudevin de ton Petit nom et te laisse généreusement le choix entre Evin ou Picrate.

L’ÂME DU VIN

Un soir, l’âme du vin chantait dans les bouteilles :
 » Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité,
Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,
Un chant plein de lumière et de fraternité !

Je sais combien il faut, sur la colline en flamme,
De peine, de sueur et de soleil cuisant
Pour engendrer ma vie et pour me donner l’âme ;
Mais je ne serai point ingrat ni malfaisant,

Car j’éprouve une joie immense quand je tombe
Dans le gosier d’un homme usé par ses travaux,
Et sa chaude poitrine est une douce tombe
Où je me plais bien mieux que dans mes froids caveaux.

Entends-tu retentir les refrains des dimanches
Et l’espoir qui gazouille en mon sein palpitant ?
Les coudes sur la table et retroussant tes manches,
Tu me glorifieras et tu seras content ;

J’allumerai les yeux de ta femme ravie ;
A ton fils je rendrai sa force et ses couleurs
Et serai pour ce frêle athlète de la vie
L’huile qui raffermit les muscles des lutteurs.

En toi je tomberai, végétale ambroisie,
Grain précieux jeté par l’éternel Semeur,
Pour que de notre amour naisse la poésie
Qui jaillira vers Dieu comme une rare fleur ! « 

Charles BAUDELAIRE   (1821-1867)

A l’iris nous avions associé il y a peu de temps les arômes d’un Gevrey-Chambertin « En Champs » 2000 de chez Geantet-Pansiot sur un petit gratin de girolles… BLANC VS ROUGE AVEC LONCLE…

LA SUITE DANS LES PROCHAINES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Publicités
Lire la suite de "LES FLEURS DU MAL"

BINBIN FOUDE »CONS »

Les Vendredis du Vin N°48 sont présidés ce mois-ci par Sonia Dégustation. Le thème, mettre en relation le vin avec une musique de film. Le Dîner de Con est à l’honneur mais, même si je me délecte actuellement d’une AOC Côte-du-Forez « Volcanique » 2011 de chez J. Logel, je reprends mon perpétuel esprit de « contrepie(pas)triste » afin de ne pas changer de ligne conductrice pour les VDV… Ça viendra, ça viendra, mais pour cette fois, Georges Brassens et les cons ont eu raison de moi …

CONS SUR ROUGE, RIEN NE BOUGE, ROUGE SUR CONS, TOUS FOUTENT LE CAMP!

SOMMELIER JEUNE ET CON N’AIMANT PAS LES CONS

Une expérience simple que je n’ai jamais confiée… Peut-être devrais-je ressentir un sentiment de honte et être considéré au final comme le con de mes cons de cobayes. Mais ma foi, aucun scrupule pour les gens vraiment trop cons tentant d’envahir le monde du vin… Des extraterrestres qui ne sont pas toujours les bienvenus car la langue de con, c’est un peu comme la langue de pute, ça fait siffler les oreilles.

A la table, un client fortuné et imbu de lui-même, n’achetant que de l’étiquette. Un profil très recherché pour les patrons de restaurants. Pour le sommelier , c’est une proie facile. Cependant, celle-ci peut très vite s’avérer gênante s’il lui vient à l’esprit de faire son petit caprice. Ce genre de personne n’ayant que du respect pour elle-même, impose par son magnétisme et son charisme ses choix à ses convives. Il sera seul à choisir ses vins et s’exaltera le premier avec force lorsque le sommelier lui tendra le verre pour vérifier si le vin possède un quelconque défaut à l’ouverture… 10 secondes suffisent normalement, mais le Con s’énervera durant 1 bonne minute, présentant à ses plus fidèles admirateurs sa connaissance plus que limitée en la matière. Et au sommelier de vite se lasser mais de rester souriant et poli, croyez-moi, c’est un vrai métier que de paraître toujours plus diplomate… J’ai désormais face à moi le Molière du Meilleur Acteur catégorie Gros Cons. Un con, croyez-moi, quand vous en trouvez un, ça vaut son pesant d’or… Il ne veut rien entendre de peur qu’on lui apprenne quoi que ce soit et ne choisit de parler que de lui et de ces beuveries. « Hier, j’ai bu un Lalou Bizzzzze Leroy… Et avant hier… Un Domaine D’Auvenay… Deux vignerons exceptionnels!!!! (les vignerons ne forment qu’un mais pas le choix, mieux vaut se taire…) Chez moi, pas de bouteille en dessous de 500 euros… » C’est vraiment un choix de con quand même, il passe à côté de nombreux jus de raisins le mec… Mais il est heureux comme cela… Ou pas finalement. On s’en cogne n’est-ce pas?

Ce qui s’appelle « Pouvoir de Suggestion » est un vrai fléau lors des formations œnologiques et même simplement à table. Ce monde du vin n’est que trop subjectif. Il n’y a aucune certitude, je dirais même plus, il n’y a que des incertitudes. L’école du vin n’est-elle pas l’école de l’humilité, un monde en lévitation qui nous rappelle chaque jour la chance que l’on a de ressentir les choses. L’émotion, l’amour, la déception, la joie, l’ivresse…

COMMENT TESTER LES CONS?

Quand bien même, ces personnes s’exalteraient-elles devant la belle étiquette et s’exprimeraient avec autant de « ah » et de « oh » si le sommelier avait eu la mauvaise intention de remplacer un Hermitage de chez Chave par un simple Côte-du-Rhône tiré tout droit d’un bib de 10L? La réponse est oui… Testé et approuvé avec des consommateurs d’étiquettes, sommeliers sûr d’eux ou clients ayant tout goûté… Bref, dans ce cas là, les doutes sont confirmés face à tant d’émerveillement… Binbin élève de Macchiavel, surement pas… Je pense, qu’à cause de mon jeune âge et de mon impertinence, j’avais simplement besoin d’être rassuré. Oui c’est perdre son temps. Oui c’est un jeu quelque peu violent… Alors violent oui! Mais certainement pas autant que le manque d’humilité total face à leur méconnaissance quant au fonctionnement de la planète vin dont font preuve ces cons. Parler fort et agressivement, prendre la fuite en détournant les questions pour se les réapproprier… Ne jamais accepter une dégustation à l’aveugle sous prétexte que ce client ne boit que le vin qu’il a choisit…

Je ne me fatigue plus aujourd’hui à jouer avec les cons, je change de chemin ou même les laisse étaler leur science… Mais avec quelques compères, je me suis bien marré…Remplacement d’un Haut-Brion blanc par du St-Péray, d’un Latour par un simple Médoc…

UNE DERNIÈRE PETITE RÈGLE :

Lorsque l’on veut prendre du plaisir à parler du vin, mieux vaut-il se trouver dans une soirée prévue à cet effet.

Les analyses sensorielles font chier pas mal de monde à table. C’est durant les repas de famille que j’ai pu rapidement comprendre que tout le monde n’avait pas envie d’entendre des discours interminables au sujet du vin. Alors pour parler vin et pour se sentir bien, il faut bien choisir ses convives et définir le thème à l’avance, ceci afin de ne pas isoler ceux qui ne souhaitent de se faire casser le cerveau ou de se sentir rabaissé… Et vous jugeraient finalement comme un gros con voulant faire le paon

(Pour les anecdotes pendant lesquelles j’ai inversé les liquides, il s’agissait de grands flacons déjà vides que je proposais à ces clients de tester. C’est sadique mais on peut vite se rendre compte du manque de discernement dont font preuve les buveurs d’étiquettes, du simple consommateur au professionnel, c’est triste à dire mais ça marche!)

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDECONS...

Lire la suite de "BINBIN FOUDE »CONS »"

AXE EN SIR CORNFLAKES

Pour cette nouvelle édition des Vendredis du vin n°47 dirigée par Patrick Böttcher, j’ai décidé à nouveau de prendre tout le monde à contre-pied. Le temps pour ce thème alléchant m’a quelque peu manqué. Cependant, j’essaie à nouveau d’apporter bon an mal an, ma contribution quelque peu personnalisée.

UN ÉLÈVE MODÈLE EN VALLÉE DU RHÔNE NORD :

Il n’est autre que l’élève modèle d’André Perret (Chavanay), de Philippe Desmeure (Domaine des Remizières à Mercurol), possède son caveau en face de celui de Pierre Gaillard à Malleval (« Mauvaise Vallée » en vieux français) dans la Vallée du Rhône Nord et vinifie des blancs à s’en tourner sept fois la langue avant d’avaler!

Thomas Putman, c’est aussi le champion du monde de l’accord (et aussi de l’humour) sur des cornflakes, vous comprendrez cela un peu plus tard…

Ça c’est de l’accueil!

Ce p’tit jeune  (30 ans) incarne cette nouvelle génération de talentueux néo-vignerons ayant le don d’enthousiasmer et de faire danser nos si fragiles papilles.

La photo collector de Thomas Putman made in Binbin Foudevin

PETIT VIOGNIER DEVIENDRA GRAND :

Ses vignes plantées en cépage Viognier sur les sols de l’aire d’AOC Saint-Joseph ne peuvent ni prétendre à l’AOC Condrieu ni à l’AOC Saint-Joseph (l’AOC Saint-Joseph blanc ne pouvant être produite qu’à partir des deux cépages Marsanne et Roussanne). Celles-ci rentrent donc dans sa cuvée Vin de Pays, ce qui permet aux amateurs de s’approprier ces petits diamants à prix irrésistiblement juteux (11€).

VDP des Collines Rhodaniennes « Viognier » 2010 digne d’un grand Condrieu. Un modèle de raffinement et de précision!

Une robe pâle aux reflets or, un  nez de pêche et d’abricot frais se mêlant aux doux parfum printanier de violettes. Sur cette cuvée 2010, la bouche est sèveuse et enveloppante. La finale est explosive et élancée. Une cuvée qui somme toute pourrait largement jouer dans la cour des grands Condrieu. Un modèle d’équilibre qui à l’aveuglette, m’aurait bien emmené sur les traces d’un vin signé André Perret. Joli bluff Mr Putman!

A découvrir également ses cuvées en Saint Joseph rouge et blanc, quelques gamay et syrah.

La preuve de son succès se traduit par un épuisement des stocks dès la fin avril (il possède tout de même 10 hectares) …

ÉTONNANT NON?

Cette cuvée « Étonnant non? » issue à 100% du cépage rhodanien Syrah (raisins cueillis en sur-maturité) est produite en blanc. Effet garanti sur un bol de cornflakes selon le vigneron… Introuvable à l’aveugle…

Bref le Domaine de la Favière mérite un détour, ne serait-ce que pour vous permettre de découvrir cette cuvée supra discrète issue du seul cépage syrah récolté en surmaturité et vinifiée en blanc…

Un accord parfait sur cette cuvée Monsieur le vigneron?

« Arf, sur un bol de cornflakes au petit déjeuner » (copyright Thomas Putman)…

Avis aux curieux… Il ne reste que très peu de « Corn flaKons » de cette précieuse et voluptueuse cuvée…

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Lire la suite de "AXE EN SIR CORNFLAKES"

SYRAH NOW DES CORBINES

Aïe! Ce mois-ci, c’est le Doc ADN (aka Aurélien Litron, ou l’homme barbu fils de Syrahpapa et de la reine de syrah) qui a menacé les blogueurs (et pas que) de les bâtonner à coups de sarments de syrah s’ils n’écrivaient pas pour le rdv N°46 des V.D.V.

Un thème « sy rare«  qu’il ne m’a pas laissé de marc.

Originaire de la Vallée du Rhône Septentrionale non loin d’Ampuis, comment ne pas répondre à cet appel… Les coups de sarments, je les laisse à B & D… Les grappes aussi…

MAIS SURTOUT, QUELLE SYRAH CHOISIR?

La dernière dégustée à Malleval (Mala Valle = Mauvaise Vallée) il y a quelques jours lors d’un périple qui m’a mené jusqu’au Chti Puttman? Plus tard…

Ou bien évoquer mes plus belles émotions sur des Côte-Rôtie, Cornas ou Hermitage, Saint-Joseph… Il y en a beaucoup trop… Jamet, Ogier, Chave, Montez… … … …

J’aime les syrah de la Septentrionale, évoluées de préférence, pleines et voluptueuses aux allures de moka et de chocolat, poivrées et mentholées…

MAIS

Pour ce thème qui aurait également pu s’appeler « Le désir de la syrah à la conquête du monde » (@Jean-Robert Pitte), j’ai choisi de vous présenter notre nouveau bébé, notre projet qui nous tenait à cœur avec notre bande de copains… Mesdames et Messieurs, Le Clos des Corbines!

LES CORBINES, AVANT-PROJET…

UNE SYRAH SERINE DANS LES CORBINES :

Ne pas vous parler d’une syrah dégustée mais vous parler d’une syrah que je rêve de déguster…

Trois longues années à patienter (2015) pour pouvoir enfin tremper mes lèvres dans le « dit vin » nectar et choisir (ou non) de le partager avec vous.

Depuis plus d’un an, une bande de passionnés dont je fais également partie a décidé de relever le pari fou d’aller planter de la syrah dans le Val de Loire…

LE VIGNOBLE DES CORBINES

Une terre prometteuse, composée de granit en décomposition, de mica et d’argile. Une orientation plein sud, exposée d’est en ouest et inclinée à plus de 35%… La forêt dominait sur ce terroir qui avait connu jusqu’en 1932 les joies de la viticulture.

Animés par la passion et autoproclamés Corbiniens, liés par les liens de la sueur et amoureux de la syrah & de la Loire, nous avons persévéré pour voir notre projet aboutir.

Notre but, recréer un vignoble là où le commun des vignerons n’aurait pas pensé venir. Planter un cépage adéquat au sol et au climat ( 40°C dans les sols en Avril 2011).

YVES CUILLERON EST PASSE PAR LA…

Certains l’ont fait à Seyssuel, pourquoi pas nous?

Yves Cuilleron s’est joint à notre projet dans une simple démarche de conseil. Celui-ci a pu nous faire part de son expérience sur Seyssuel et les difficultés auxquelles il avait été confrontées, notamment celles pour retrouver et convaincre les propriétaires des parcelles de revendre ou de louer leurs terres.

Yves nous a simplement conseillé, c’est le talentueux alsacien & néo-forézien Jacky Logel qui nous a réellement accompagné et qui nous guide dans cette aventure. Il s’occupera du soin porté à la vigne (et nous aussi), de la vinification et de la mise en bouteille.

AVONS-NOUS EU LE MÊME NEZ QUE CYRANO?

Aujourd’hui, notre coteau est entièrement planté! 3598 pieds sur quelques 8000 M2. Un vigneron et 5 amateurs. Des mains généreuses (amis, familles…) pour nous faciliter et nous alléger un peu la tâche.

LA SYRAH PARAÎT SI SEREINE DANS LES CORBINES…

Avec autant d’acteurs différents, on aurait même pu faire plaisir à Edmond Rostand et jouer un des actes de sa célèbre pièce théâtrale… Espérons somme toute avoir autant de réussite que lui mais ne lui envions pas le nez de son personnage… (D’ailleurs en réalité, ça s’écrit Syrahno de Bergerac)

LES CORBINES, PAS « SI RA »PIDE QUE CA!

Bref, un nouvel exode pour la Syrah que le Forez dans le Val de Loire.

Les feuilles sont apparues…

Croisons les doigts pour que les grappes sortent un jour…

Et que notre jus puisse exprimer tout ce qu’il a en lui.

Qui vivra Syrah!

Et quand le jour viendra, autour d’une table on s’asSyrah!

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN

Lire la suite de "SYRAH NOW DES CORBINES"

Saint Bonnet ne craint pas le froid

Quelque jours de retard pour ces Vendredis du Vin n°44 sous la présidence d’Anne Graindorge. La Loire à l’honneur. Il m’a fallu un peu de temps pour redescendre sur terre mais voici mon billet. Petit contre-pied pour Binbin qui s’est invité en « Haute-Loire » afin de rencontrer de nombreux vignerons talentueux. Beaucoup de photos « Rock & Roll » pour relater mon aventure.

Bonne Lecture.

Lundi 26 Mars dernier, la Cave Marcon lançait les hostilités pour la deuxième année consécutive à Saint-Bonnet-Le-Froid (43). De nombreux vignerons travaillant en direct avec la cave s’étaient réunis dans les locaux du Fort-Du-Pré afin de présenter leur gamme.

Une initiative que je ne peux m’empêcher de saluer. Elle permet aux professionnels de la restauration de pouvoir rencontrer directement les vignerons et de tisser des liens avec ceux-ci, en vue de mieux véhiculer l’image du domaine dans leurs restaurants.

Rémy Bousquet s'est encore "affiché". Des dessins caricaturaux, joyeux et subtils. Joli travail!

 

Ce grand sommet viticole n’était pas réservé qu’aux professionnels. La Cave Marcon possède en effet des magasins (caviste) destinés aux particuliers et aux professionnels dans différents départements.

 

Deux agents passionnés et spécialisés travaillent aussi pour la Cave en se rendant directement dans les restaurants. Une offre complémentaire qui reste somme toute plus que cohérente avec la fonction de caviste.

 

Les Marcon multiplient les actions avec leurs clients en les accompagnant notamment de manière régulière dans les domaines. Un véritable travail en amont que j’ai pu apprécié à plusieurs reprises (visite au Domaine du Vieux Télégraphe, repas chez Dauvergne et Ranvier, et plus récemment, deux beaux rendez-vous chez les frères Courbis et chez … le Grand… Jean-Louis Chave).

Ils s’en donnent du mal, mais prennent forcément beaucoup de plaisir à faire bien leur métier. Je ne reviendrai pas sur Régis dont la réputation n’est plus à faire. C’est un modèle d’intégrité et de professionnalisme dont toute la famille Marcon a hérité

 

Les mots passion, sincérité et intégrité, sont trois valeurs marquantes à Saint-Bonnet.

LA SUITE DE CE GRAND SOMMET VITICOLE EN PHOTOS

MADE IN BINBIN FOUDEVIN :

Au cœur de la Côte Roannaise, Carine et Stéphane Sérol produisent des bombes de gamay et de viognier à découvrir immédiatement. Rapport prix/plaisir indiscutablement grand!
Vincent De Bez présentait ses Lirac "Château d'Aqueria". Une très belle surprise pour une appellation qui n'avait pas encore chamboulé mon palais. A suivre!
La Maison Dauvergne et Ranvier n'a pas fini de faire parler d'elle. Le viognier est d'une pureté et d'une tension rare. Les rouges sont gourmands et fruités avec de belles nuances selon les terroirs et les appellations. Généreux et passionnés, ils n'arrêtent pas d'enrichir leur gamme de vins, et ce, pour le plus grand plaisir de nos papilles.
Joseph Parcé de la Préceptorie de Centernach pour un "Ultimate Pinarding" (copyright Amand'ine). Terres Nouvelles, Coume Marie ou Copain comme Cochon, n'hésitez plus et allez vous régaler de ces cuvées plein jus du Roussillon. Tentez un accord entre un "Terres Nouvelles" rouge et des filets de rougets accompagnés d'une crème de poivrons rouges et d'une brunoise de courgettes juste sautées, ça déménage!
La Cave Marcon diversifie sa gamme afin de la rendre la plus complète possible. Et le petit Binbin aime aussi la bière... Top pour des accords mets et bières... Roland Berne "Brasseurs du Sornin"
Des Sancerre d'un beau niveau étaient présentés par le Domaine Eric Louis. De la matière et de la concentration sur des pinots noirs précis.
Des Sancerre d'un beau niveau étaient présentés par le Domaine Eric Louis. De la matière et de la concentration sur des pinots noirs précis et racés.
Christian Moreau représente la maison de Champagne Lenoble
Charles Hours du Domaine Uroulat en AOC Jurançon
Château d'Aidie dans le Sud-Ouest (AOC Madiran et Pacherenc-du-Vic-Bihl-Famille Laplace)
Le Château Tour Des Gendres en AOC Bergerac
Maison Champenoise Jacquesson. Des Champagnes à servir sur table, d'une sensuelle complexité vineuse.
Je suis allé au Domaine l'année dernière, bluffé! Les frères Brunier sont propriétaires du Domaine du Vieux Télégraphe, Domaine La Roquète, Domaine Les Palières et Massaya au Liban.
Le Domaine Etienne Pochon, ça goûte bon en Vallée du Rhône Septentrionale sur l'AOC Crozes-Hermitage. Ce domaine produit aussi la célèbre cuvée Château Curson.
Qui se cache sous cette étiquette? François Merlin, vigneron en Vallée Du Rhône Nord. Condrieu, Côte-Rôtie et Saint Joseph vinifiés d'une main de maître
A suivre et de toute évidence, déjà un grand de la Vallée du Rhône, Julien Pilon a démarré son activité de négoce il y a peu. Il confirme pour la deuxième année consécutive avec des vins justes. Ici c'est blanc sinon rien alors foncez et goutez les Saint-Péray, Saint-Joseph et Condrieu, droits et ciselés. Bravo Julien! Sacré "Gaillard"!
Yves Orliac Domaine de l'Hortus dans l'Hérault. Un site ultra informatif qui relate les légendes du Pic-Saint-Loup
Christophe Reynouard Domaine du Grangeon produit des cuvées juteuses et dentelées. Un des rares vignerons à travailler le cépage autochtone ardéchois "Chatus". Une syrah 2001 dégustée il y a peu à l'aveugle m'a laissé sur le flanc!
Le Château de Roquefort en Provence
Le Domaine des Terres Dorées de Jean-Paul Brun à l'honneur
Pierre Bories confirme haut la main. AOC Corbières-Boutenac, Château Ollieux Romanis
Sous la houlette d'Yves Cuilleron et de Sébastien Ballester, le Domaine des Masques a vu le jour il y a peu en Provence (IGP des Bouches-Du-Rhône). Un site magnifique, à visiter, de toute évidence. Sur la photo, Jean-Michel Marbaise
François Mikulski est installé dans la Côte-De-Beaune, Meursault, Pommard, Volnay... Sa réputation n'est plus à faire, celle de ses vins non plus.
Jean Gardiès installé dans la Vallée de l'Agly en Roussillon. Encore une confirmation.

LES PHOTOS COLLECTORS:

Un bel accueil à Saint-Bonnet-Le-Froid où la famille Marcon œuvre dans la discrétion. Ici, la qualité des produits est de rigueur. Bravo pour le niveau de l’évènement!

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN!

Lire la suite de "Saint Bonnet ne craint pas le froid"

TOUS RICHES ET BOURRES

2012, l’année des élections présidentielles. Pour ce thème de ce  »Vendredis du Vin », 43ème mandat. C’est Antonin Iommi-Amunategui, mieux prononcable sous son pseudo « Vindicateur », qui nous pose la question:

Si chaque vin était un candidat, pour lequel voteriez-vous ?

Derrière chaque bouteille, il y a en effet un homme, une femme, des idées « 

RE-VINDIQUONS GOÛTE QUE GOÛTE!

Parce que la politique ne me fait pas marrer, que les extra-terrestres du gouvernement nous observent depuis  leur soucoupe en carton blindé. J’ai décidé de vous parler, non pas de la « vache qui rit » (une bonne candidate en somme) mais des « Rogeries » de Damien Richou. La maire Michelle, qui était avec moi ce soir là, en a perdu son chat… Elle a préféré signer et s’en aller plutôt que de parler politique. « Boire ou mentir, il faut choisir ».

Richou Président!

CHAUVIGNÉ N’EST PAS JOUÉ :

Pour ne rien vous cacher, j’avais décidé de servir à la Maire Michelle un Anjou « Chauvigné » de chez Richou. Déjà convaincu par le programme (je suis Damien depuis plusieurs années et je vais de bonnes surprises en bonnes surprises) qu’allait nous proposer ce vigneron, nous nous sommes tous deux servis la dose autorisée par la loi… Il me faudra un deuxième verre, après tout, je ne conduis pas…

Mais avec Damien, sachez que le programme contiendra au moins 75cl de bon vin et que chaque centilitre compte. Un discours qui nous fera  finalement boire le calice jusqu’à la lie. (la maire Michèle est toujours là, elle est free, elle à tout compris)

Un nez complexe et séduisant, une robe dorée éclatante de joie de vivre, un nez qui ne chôme pas l’alcool (TVA = 13,5%) ni le TCA.

Un programme alléchant qui vous emmène dans les jardins tropicaux de l’Anjou. Un chenin si long mais si facile à boire.

Un chenin « à-nanas », pas paumé pour un clou mais proposant comme programme : « Pour chaque bouteille partagée, un cep de vigne planté ».

Une cuvée sans langue de bois qui aurait fait sortir tous ces canards de leur mare en faisant coing coing.

BAS LES MASQUES :

Il est temps de prendre une photo pour communiquer sur les réseaux sociaux (en bon groupie du président). Halte à l’imposteur… J’ai encore parié sur le mauvais programme, c’est la cuvée « Les Rogeries » 2008 que j’ai flinguée et non pas « Chauvigné »( je voulais la laisser mûrir encore quelques années). Un programme mensonger, mais somme toute un très bon prétendant à la pinardentielle!

VOTEZ DAMIEN RICHOU!

« Damien Richou, le sauveur de l’Anjou »

Damien Richou ne vous fait ni manger des pommes ni avaler des couleuvres, il préfère taper du coing sur la table avec son verre vide pour clamer son slogan :

« Avec Richou, devenez riches et bourrés »

Xavier Bénier sera le premier ministre d’un gouvernement sans soufre ajouté.

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN

Lire la suite de "TOUS RICHES ET BOURRES"

J’AI BULLE CE VENDREDI…

          Sous la présidence de Stéphanie, les Vendredis du Vin #41 ont pour thème « Les bulles de (votre) mariage ».

Je vais donc tenter le diable et tacher de passer en force. Certains me verront taliban : « Binbin Foudevin, le Taliban du Vin » ça sonne drôle non? Qu’à cela ne tienne, j’assume tout. Un peu de rock’n roll ne peut pas faire de mal. Je ne marcherai pas sur les mêmes lignes (se traduit über quelque chose en allemand mais dans l’équipe des Vendredis, on aime pas trop ce mot, on préfère les TuperWine), « Punk Attitude »oblige!

Mon passage dans les bars à cocktails m’a ouvert l’esprit sur les associations de saveurs. Photo prise au bar « Le Comptoir de la Bourse » à Lyon

Si pour un mariage, votre budget est plutôt modéré, pourquoi ne pas associer un vin effervescent à d’autres alcools, liqueurs, sirop et produits frais? Il n’est en aucun cas sacrilège si toutes ces saveurs viennent à être maîtrisées.

Un cocktail (ou plutôt une tuerie) pour vous tenter :Russian Spring Punch

Russian Spring Punch Pour une personne (long drink):

  • 5cl de vodka
  • 1,5cl de crème de cassis (chambord)
  • 3cl de jus de citron jaune pressé
  • 1cl de sirop de sucre de canne
  • Arrosez le reste au vin effervescent, pourquoi pas un crémant, un cava ou même du champagne  (dans des verres ballons remplis de glaçons)
  • Ajoutez quelques framboises fraîches…

Voilà un cocktail mixte et printanier pour budget modéré, à ne surtout pas shaker.

Vous pourrez aussi essayer d’autres recettes (Kumquat, jus de citron, sucre de canne, liqueur de figue, vin effervescent)

Et un petit billet pour ne pas paraître totalement hors sujet et ainsi vous confesser mon retard!

A Issirac, la ferme Mauroux produit des fromages de brebis d'anthologie . Sur place, une auberge "Le Mouton Noir" pour se restaurer.

Oui, oui j’avoue…

Vendredi, j’ai bullé…

mon ordinateur voulait prendre une RTT.

Encore un qui profite du système…

Une bonne occasion pour me rendre à la ferme.

Deux batteries à recharger,

Des fromages pour me régaler,

Et si cet été par là vous passez

Ou que vous souhaitez vous marier,

A Issirac vous vous rendrez!!! (Faîtes lui le coup de la panne, et emmenez-la/le à l’auberge du Mouton Noir)

Mais si c’est du côté de Chavanay que vous vous perdez,

Le Haut du Monteillet vous grimperez,

La cuvée « ABRUpT » vous trouverez,

Le cépage de cette cuvée,

C’est du viognier!

Une méthode traditionnelle que certains avaient oublié,

J'aurai aussi pu choisir un St Péray effervescent... Cuvée "Abrupt" 14 euros TTC départ cave
aBRUpT 14 euros ttc

Que d’autres s’amusent à dénigrer.

Je l’avais niché (2 ans) au fond du cellier,

Il fallait bien la réveiller.

Une robe miel dorée,

Un boisé bien intégré,

Amandiers

Abricotiers

Et des pêchers,

Dansent et s’envolent sur un air effervescent de [minéralité!

Par cette bulle je fus bluffé,

Voilà un art plutôt bien maîtrisé.

Applaudissez, applaudissez,

Stéphane Montez,

Domaine du Monteillet,

A Chavanay,

En Rhône Valley!!!

LA SUITE DANS LES FOLLES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN!!!

Lire la suite de "J’AI BULLE CE VENDREDI…"