AXE EN SIR CORNFLAKES

Pour cette nouvelle édition des Vendredis du vin n°47 dirigée par Patrick Böttcher, j’ai décidé à nouveau de prendre tout le monde à contre-pied. Le temps pour ce thème alléchant m’a quelque peu manqué. Cependant, j’essaie à nouveau d’apporter bon an mal an, ma contribution quelque peu personnalisée.

UN ÉLÈVE MODÈLE EN VALLÉE DU RHÔNE NORD :

Il n’est autre que l’élève modèle d’André Perret (Chavanay), de Philippe Desmeure (Domaine des Remizières à Mercurol), possède son caveau en face de celui de Pierre Gaillard à Malleval (« Mauvaise Vallée » en vieux français) dans la Vallée du Rhône Nord et vinifie des blancs à s’en tourner sept fois la langue avant d’avaler!

Thomas Putman, c’est aussi le champion du monde de l’accord (et aussi de l’humour) sur des cornflakes, vous comprendrez cela un peu plus tard…

Ça c’est de l’accueil!

Ce p’tit jeune  (30 ans) incarne cette nouvelle génération de talentueux néo-vignerons ayant le don d’enthousiasmer et de faire danser nos si fragiles papilles.

La photo collector de Thomas Putman made in Binbin Foudevin

PETIT VIOGNIER DEVIENDRA GRAND :

Ses vignes plantées en cépage Viognier sur les sols de l’aire d’AOC Saint-Joseph ne peuvent ni prétendre à l’AOC Condrieu ni à l’AOC Saint-Joseph (l’AOC Saint-Joseph blanc ne pouvant être produite qu’à partir des deux cépages Marsanne et Roussanne). Celles-ci rentrent donc dans sa cuvée Vin de Pays, ce qui permet aux amateurs de s’approprier ces petits diamants à prix irrésistiblement juteux (11€).

VDP des Collines Rhodaniennes « Viognier » 2010 digne d’un grand Condrieu. Un modèle de raffinement et de précision!

Une robe pâle aux reflets or, un  nez de pêche et d’abricot frais se mêlant aux doux parfum printanier de violettes. Sur cette cuvée 2010, la bouche est sèveuse et enveloppante. La finale est explosive et élancée. Une cuvée qui somme toute pourrait largement jouer dans la cour des grands Condrieu. Un modèle d’équilibre qui à l’aveuglette, m’aurait bien emmené sur les traces d’un vin signé André Perret. Joli bluff Mr Putman!

A découvrir également ses cuvées en Saint Joseph rouge et blanc, quelques gamay et syrah.

La preuve de son succès se traduit par un épuisement des stocks dès la fin avril (il possède tout de même 10 hectares) …

ÉTONNANT NON?

Cette cuvée « Étonnant non? » issue à 100% du cépage rhodanien Syrah (raisins cueillis en sur-maturité) est produite en blanc. Effet garanti sur un bol de cornflakes selon le vigneron… Introuvable à l’aveugle…

Bref le Domaine de la Favière mérite un détour, ne serait-ce que pour vous permettre de découvrir cette cuvée supra discrète issue du seul cépage syrah récolté en surmaturité et vinifiée en blanc…

Un accord parfait sur cette cuvée Monsieur le vigneron?

« Arf, sur un bol de cornflakes au petit déjeuner » (copyright Thomas Putman)…

Avis aux curieux… Il ne reste que très peu de « Corn flaKons » de cette précieuse et voluptueuse cuvée…

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Publicités
Lire la suite de "AXE EN SIR CORNFLAKES"

ROMAIN S’EST PaireForez UNE CÔTE-ROANNAISE…

C’est entouré d’une bande de comparses que le petit Binbin s’est introduit dans les caves du Val de Loire.

Nous avions tous pris date pour la rencontre annuelle « Atouts Pics » chez Jacky Logel, producteur reconnu d’IGP d’Urfé et d’AOC Côtes-du-Forez. Petite Vertu, Ribambulle, La Sentimentale, Pierrelune ou Volcanique, autant de cuvées qui font vriller nos papilles. Fruit-Equilibre et Fraîcheur sont les trois adjectifs qui caractérisent les vins de ce domaine familial.

PETITE SESSION DE FREE JUMP DANS LES VIGNES :

Binbin Foudevin
MARIE LIEDEVIN, collector celle-là! Grande classe!
Séverine « WEE AN » à Lyon
Doudou « WEE AN » à Lyon
Carowine
Ywine

Notre pique-nique engloutit sur les terres basaltiques, nous nous dirigeons pour une balade digestive dans Les Corbines (parcelle forézienne dans laquelle nous tâchons de replanter de la vigne avec d’autres passionnés) puis reprenons la route pour aller à la rencontre du jeune surdoué roannais Romain Paire (Domaine des Pothiers) à Villemontais, lequel nous attend de pied ferme avec une équipe d’amis vignerons qu’il a convié pour un évènement peu commun.

Les vignes enherbées dans le Forez

EN ROUTE POUR LE DOMAINE DES POTHIERS…

Un mini salon dans le chai du domaine puis un dîner local avec  les vignerons, une initiative inhabituelle dans le monde du vin que je ne peux m’empêcher de saluer.

Notre hôte, Romain Paire, Domaine des Pothiers. A suivre, à suivre! Et à garder!
Le Domaine Luneau-Papin en AOC Muscadet, c’est Grand! Pierre-Marie Luneau en mode rock’n roll
Le Domaine Coquelicot en AOC Bergerac. Grégoire Rousseau pour la photo collector!
Benoît Amirault, Domaine Yannick Amirault en AOC Saint Nicolas De Bourgueil et AOC Bourgueil. Grande classe, grande garde pour les vins issus de ce domaine.
Le Domaine des Marnes Blanches dans le Jura. Géraud Fromond à soif de précision.
Nicolas Gonin, vice-président du centre d’ampélographie. Vigneron talentueux des Balmes Dauphinoises. Il replante chaque année des cépages oubliés.
Des pinot meunier extrabons dans l’Orléanais, une AOC encore trop méconnue. Domaine Clos Saint Fiacre. Bénédicte Piel, quel sourire!

Ca goûte bon chez Vacheron (Sancerre-Val de Loire), Amirault (Bourgueil/St Nicolas de Bourgueil-Val-de-Loire), Nicolas Gonin (IGP des Balmes Dauphinoises-38), Luneau-Papin (Muscadet-Val de Loire) et Domaine des Pothiers (Côte-Roannaise-Val de Loire).

LE VAL DE LOIRE A LE VENT EN POUPE :

Au Domaine des Pothiers comme au Domaine Verdier-Logel, on s’y sent un peu comme chez soi. Ici, il n’y a de place que pour les gens simples et ouverts d’esprit.

Dans cette partie du Val de Loire, le cépage « Gamay » offre un fruité virevoltant, une complexité et une matière capable de défier le temps. Une sous-région encore trop méconnue, même par les amateurs qui a malgré tout le vent en poupe.

Les à-priori commencent enfin à tomber et les curieux découvrent des cuvées franches dotées d’un fort potentiel de garde (de 2à 10 ans).

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Lire la suite de "ROMAIN S’EST PaireForez UNE CÔTE-ROANNAISE…"

LA NAISSANCE DES CORBINES

           Un dénominateur commun, vous l’aviez bien compris, l’amour de la vigne et du vin!

           Une connaissance commune, le Domaine Verdier-Logel. Odile et Jacky tiennent d’une main de fer, ce domaine rattaché à l’AOC Côtes-Du-Forez. Ils y produisent des cuvées, au tempérament de feu! Ici, ce sont les terres volcaniques qui donnent leur race aux vins. Mais la patte de ces talentueux vignerons n’y est pas pour rien. Le terroir du Forez n’étant pas le plus facile à dompter au regard de sa position géographique!

           Christine et Didier, Michèle et Pascal,Gilles, François et Benjamin ont un même rêve… Avoir quelques vignes et produire leur vin.

           Tous avions remarqué, ce coteau exposé plein sud, situé sur Boën…

           Odile et Jacky, nous proposent d’acquérir des parcelles et de gérer les vinifications ainsi que la mise en bouteille.

           Après quelques balades, nous avons pu constaté qu’il y restait quelques vieux ceps de vignes! Des terrasses y avaient même été établies! Une terre de granit!

           Que nous fallait t-il de plus pour y croire?

Yves Cuilleron et Jacky Logel conversant de la viabilité du Terroir

           C’est sans compter sur l’investissement et l’entêtement de Jacky et Didier, que nous avons pu retrouver les propriétaires des parcelles, en vue d’entamer une prospection. Nous avons pu compter ensuite, sur leur persévérance, pour entamer sans relâche, des négociations.

           Yves Cuilleron, vigneron à Chavanay et ami de Jacky, nous a rejoint en tant que consultant. Au regard de son expérience sur Seyssuel (commune limitrophe à Vienne), où il a refaçonné un ancien vignoble « Les Vins De Vienne ». Il nous semblait nécessaire, de lui demander son avis et ses précieux conseils.

          Il ne fut pas aisé, de récupérer des parcelles. Négocier avec les propriétaires du coin ne fut pas une mince épreuve!        

          Nous touchons au but en ce milieu d’août 2011, puisque la S.C.I. vient d’être crée!!! Les signatures concernant l’achat des parcelles se feront début septembre! Certains propriétaires de terrains ont accepté de nous les céder, et nous permettent ainsi de réaliser notre rêve commun!!!

          Le plus dur reste à venir… Car nous aussi allons mettre la main à la pâte. Défrichages, plantations, tailles, vendanges…

            « On n’obtient pas de bon vin sans labeur! »

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…


Lire la suite de "LA NAISSANCE DES CORBINES"

TOURS NI COTI TOURS NI COTON #VINOCAMP #PARTIE 1

Le tant attendu phénomène de l’équinoxe étant passé, il était temps qu’ai lieu le phénomène Vinocamp.

La septième édition faisait un déTours en Touraine dans le Pays des Châteaux de la Loire.

Vinocamp, un évènement qui se déroule sur deux jours (plus une pré-soirée pour les plus Anjoués) et qui permet d’évoquer le vin, la communication et le web.

Une première pour Binbin le reporter qui avait à coeur de découvrir quelques uns des acteurs influents du monde du vin et de débattre avec. Un évènement convivial où blogueurs, amateurs de vin, étudiants, agences de relations/presse, community-managers, interprofessions et vignerons se rassemblent afin d’évoquer et de tenter de résoudre des problématiques lors de conférences/relais (chacun intervient à son Tours) déformalisées (mais sérieuses) et riches en informations.

3 sessions avec quatre thèmes proposés par les participants, un véritable moment d’ouverture et de partage d’informations.

Afin de vous donner envie de participer aux prochains Vinocamp (le prochain se déroulera en Champagne d’ici 3 mois), voici quelques unes des thématiques abordées ce week-end. Si le cœur vous en dit, travaillez un peu pour les résoudre et vous participerez avec nous dans quelques temps, ce n’est pas sorcier et c’est toujours plus constructif quand cela se passe en groupe durant un brain storming. Le reste sera résumé en photos « Made in Binbin« .

-Géolocalisation, communication et œnotourisme. Comment optimiser les outils pour mieux parler?

-Les réseaux sociaux et l’Asie. Discussion « call » avec Charles Pérez.

-Les outils de Community Manager.

-Blog et influence, retour sur expérience avec Jim Budd.

-Loi Evin et réseaux sociaux.

-Éducation du consommateur : l’emmener en dehors des sentiers battus.

Binbin & Vicky
Franck Merloz digne représentant terroiriste Savoyard. Une application Tweet a Wine spéciale Vinocamp, joli shoot pour ce passionné rempli d'humour et d'énergie.
Franck Merloz digne représentant terroiriste Savoyard. Une application Tweet a Wine spécialement conçue pour Vinocamp. Joli shoot pour ce passionné rempli d'humour et d'énergie.
Mélanie Tarlant, elle voit la vie en bulles. Nous avons pu déguster un Magnum de Champagne brut zéro dosage, une petite merveille.
Une photo collector pour la représentante des Vignobles Chaigne & Fils. Pour la suivre @galiwine sur Tweeter
Vincent Pétré, futur Community Manager... Il représente également son Domaine familial, le Domaine Pétré implanté sur la Côte des Bars
Joli triplé pour le Domaine de la Marinière, producteur d'AOC Chinon. Boris Desbourdes pour une photo classe mannequin, qui pour une fois ne sera pas signée Jean-Paul Gautier 

Nicolas Millérioux vous propose ici des Sancerre de caractère. Franck Merloz attend ton carton avec impatience...
Grégoire de Véron accompagné d'une belle "inconnue", bravo pour la photo collector!
She's sexy
She drinks wine
Miss Vicky Wine
Un Fleurie gourmand et un Mâcon qui reflète ton tempérament, énergique et charmeur.
Emmanuel Ogereau présente ici des Savennières de caractère, à découvrir sans plus attendre. Domaine Ogereau
Régis Chaigne, pour une photo collector. Vignobles Chaigne et Fils. J'ai goûté un Entre-Deux-Mers (Sauvignon-Sémillion) mûr pomelossé, superbe et accessible.
Jonathan Ducourt (oui, encore une collector). Il représente les Vignobles Ducourt à Bordeaux. N'hésitez pas à lui demander son "blanc limé", une très belle initiative et une véritable bombe, fraîche et limée!
Vanessa Cherruau représente ici le Château De La Genaiseraie (Anjou, Coteaux-du-Layon, Chaume). Des vins de "garde", c'est certain.
Natacha Métivier du Domaine Coton en AOC Chinon. Il était trop tard pour déguster mais j'attrape la bouteille au vol avec plaisir!
Il parle la langue du Muscadet, Joël Forgeau. Un melon de Bourgogne tendu et fruité. Une appellation qui me tient à cœur, à boire sans attendre... Ou pas. (J'ai dégusté il y a peu une de ses cuvées sur le millésime 1992) ÉPATÉ! Pas vrai Franck?
Frédéric Bourillon vous propose un test sensoriel avant même d'avoir goûter le vin... Sentez l'étiquette, ça s'appelle le "scratch & smell" et retrouvez l'odeur de la "fleur de vigne". Un concept étonnant qui met en avant l'éveil des sens. Merci pour l'accueil, superbe cave!
Reconnaissez-vous le logo d'une maison incontournable de Chinon? Nous avons commencé la série par une belle et nous terminerons par une belle... La belle... Anne-Charlotte Genet du domaine Charles Joguet, AOC Chinon,qui signe là une superbe photo. Une femme de l'ombre généreuse et pleine d'idée. Un pic-nic entre deux troglodytes, ça c'est fort!

Il y aura forcément une deuxième partie tout en photo, ceci dans le but de vous faire un peu plus Touraine en rond.

Vivement le prochain Vinocamp qu’on se retrouve, car comme me l’a si bien confié Vicky, ici, les gens donnent le meilleur d’eux mêmes sur deux jours, et je vous le garantit, c’est détonant de sincérité et d’humanité, bref, ça fait du bien là où ça fait du bien!

LA PARTIE2 DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Lire la suite de "TOURS NI COTI TOURS NI COTON #VINOCAMP #PARTIE 1"

BINBIN A LA QUÊTE DU FAMEUX VIN DE L’ÎLE DE LA REUNION

Binbin ne sera pas en France pour ces fêtes de fin d’année, enfin, ce n’est pas tout à fait vrai.

N’aimant guère les longs hivers, j’ai opté pour une migration sur l’île de la Réunion avec quelques ami(e)s, histoire de vérifier si cé un péi ou sa fé so…

Pas question pour autant d’oublier ma passion… Et Jacky Logel, mon compère vigneron n’a pas manqué de me le rappeler en m’expliquant que c’était la pleine période des vendanges à cette époque.

Même quand je fuis ma Vallée du Rhône, le vin me suit… Je ne lui dis jamais non. ( On dirait BinBin et Milou, pardon Tintin et son fidèle compagnon)

Goûter des vins de la Réunion sera une grande première et je ne jouerai certainement pas la carte de l’à-priori.

Saviez-vous que du vin était produit là-bas?

Saviez-vous que même là-bas, la Saint Vincent existe?

Pas d’écrit pendant trois semaines, il est temps pour Binbin de mener son enquête et de presque tout vous raconter sur les vins de la Réunion (le reste se fera au retour).

En attendant, voici un peu de lecture (de quoi tenir trois semaines):

LE VIN A LA RÉUNION, CA NE DATE PAS D’AUJOURD’HUI:

Vers 1860, la vigne est introduite à Cilaos d’abord pour ses fruits. Il s’agit du cépage Vitis Lambrusca (cépage dit producteur direct ou produisant des vins foxés, en France, c’est la Vitis Vinifera qui est cultivée), l’Isabelle. Le climat tempéré et sec de Cilaos se révèle très bien adapté à ce cépage qui possède une très bonne résistance aux maladies et une très forte productivité.

Des essais de vinification sont effectués en 1915. La tradition orale rapporte que Charles Picot est le premier à produire du vin au Peter -Both, après avoir observé la technique en métropole où il a combattu pendant la Première Guerre mondiale.

Cependant, le vin produit serait de médiocre (on en reparle en Janvier) qualité en raison du cépage cultivé (ce que je vous disais plus haut, la vitis lambrusca n’est pas la variété de vigne la plus adéquate pour réaliser du bon vin). En effet, la sévère attaque du phylloxera , qui ravage les vignes de la France métropolitaine en 1868 , entraîne l’interdiction d’introduire dans la colonie des cépages plus nobles cultivés dans les vignobles renommés, à cause de leur sensibilité à la maladie. Par conséquent, Cilaos ne peut évoluer vers une production de vins de qualité, ceci jusqu’à une période récente.

En 1975, un décret de loi interdit la production de vin à partir du raisin Isabelle. Pourtant, il reste profondément ancré dans la tradition de Cilaos. Vendu en bord de route ou dans les petites épiceries, il a la fâcheuse réputation de rendre fou (certains vous parleront aussi de méthanol, au même titre que certains cépages interdits en France comme le Noah, le Clinton ou le Cunningan, mais que quelques vignerons n’hésitent pas à replanter, c’est un autre débat).
C’est à la fin des années 80 qu’une dizaine de viticulteurs du cirque de Cilaos décident de relever le défi d’une viticulture moderne.

En 1992, le Chai voit le jour et les premières vinifications sont effectuées en 98. D’année en année, la production se bonifie. La reconnaissance vient en 2004 avec l’appellation « Vin de pays de Cilaos ». Aujourd’hui, le Chai produit environ 50 000 bouteilles par an.

MAIS QUI EST KAISER SAINT VINCENT?

Né dans une famille noble à la fin du 3ème siècle, à Huesca, petite cité espagnole au pied des Pyrénées, Vincent décide très jeune de devenir homme d’église. Il devient diacre puis archidiacre à Saragosse.

A cette époque, les chrétiens sont pourchassés à travers tout l’empire romain. Vincent est emprisonné et torturé. De nombreux miracles sauvèrent l’infortuné de la mort. Pourtant, après d’atroces souffrances, Vincent rendit son dernier soupir le 22 janvier 304.

Selon certains, le choix des vignerons de prendre comme patron Saint-Vincent, a été effectué ainsi parce que le mot « vin » se trouve dans le prénom du Saint. On a fait valoir également qu’une roue de pressoir avait été utilisée pour torturer Saint-Vincent. D’autres évoquent aussi l’activité du diacre qui, à l’autel, verse le vin dans le calice. D’autres estiment que le culte du saint s’est implanté d’abord en Bourgogne. Patron de cette région, il devint plus spécialement celui des vignerons bourguignons avant de rayonner en Champagne, les deux régions étant très proches et très liées. Aucune de ces hypothèses n’a reçu de confirmation historique certaine et le mystère reste entier.

En métropole la fête de la Saint-Vincent est synonyme de repos pour les vignes, donc de temps supplémentaire et de libre pour les vignerons qui peuvent rendre hommage tranquillement à leur Saint patron.

LA SAINT VINCENT A CILAOS …

Tous les ans, au mois de janvier, en pleines vendanges, les vignerons du cirque de Cilaos rendent hommage à leur patron. Le temps d’un week-end, la fête de la Saint-Vincent envahit les rues du village.

L’événement : un week-end de fête

15 jours à peine après le coup d’envoi des vendanges, la Confrérie du Pied de Raisin, le Chai de Cilaos, le Commissariat à l’Aménagement des hauts, la ville de Cilaos et la Maison du tourisme de Cilaos célèbrent la Saint-Vincent, patron des vignerons.

La Confrérie du Pied de Raisin est une association qui a pour objectifs : d’étendre et promouvoir la renommée du vin de Cilaos, de rassembler les amateurs de ce vin régional à l’échelle nationale et internationale, de sauvegarder le patrimoine viticole de Cilaos et de développer une image de vin de terroir de qualité, reconnu à travers la labellisation de « Vin de Pays ».

Le public retrouve les membres de la « Confrérie du Pied de Raisin » pendant un week-end à travers des animations : repas champêtre, défilés dans les rues de Cilaos, dégustations, retraite au flambeau, possibilité de suivre une cérémonie d’intrônisation…

C’EST A BINBIN DE JOUER…

Oui, comme dirait mon amie journaliste Sophie Senty, mon texte fait au moins 5000 signes (lettres), c’est beaucoup. C’était le minimum pour un blogueur qui passe 3 semaines à la Réunion. Alors vive les Mouettes & Wine Lovers (ce prononce MAWL à Lyon), attention aux crises de foie (oui, oui, généralement on n’en fait pas qu’une), pensez aussi à boire de l’eau et pour le reste, buvez bon! Je m’en vais tester pour vous les vins de la Réunion, et j’espère boire aussi bon que vous… Au pire, ce sera « rhum charrette ». Je vous tiens au jus… de raisin!

Vous l’avez compris, vous aurez les photos au retour… Je rêve d’un prochain voyage en Polynésie comme prétexte pour aller goûter un nouveau vin.

MON PROGRAMME?

Ne soyez pas trop curieux… Envieux fera l’affaire… Programme bouillant et frissons garantis. Parachute, canyoning, parapente, plongée, Piton des Neiges, Mafate,  Cilaos… Et tout le reste…

Passez de bonnes fêtes !

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN!

Lire la suite de "BINBIN A LA QUÊTE DU FAMEUX VIN DE L’ÎLE DE LA REUNION"

QUAND CERTAINS S’AFFAIRENT AUX VENDANGES, D’AUTRES METTENT EN BOUTEILLES!!!

Changeons un peu de sujet!!!

Quand certains s’affairent déjà aux vendanges, d’autres vignerons, installés sur des terroirs rendant un peu moins précoce la maturité du raisin, s’activent de leur côté, afin de libérer les fûts et les cuves, en vue du stockage de leur prochaine récolte.

Ici on ne chôme pas, c’est une journée marathon!!!

Ils n'ont pas chômé aujourd'hui!!!

Stéphane Montez est de la partie !!! Installé sur les hauteurs du Monteillet, à Chavanay  « 42 », il démarre son marathon de 13 heures, dès 5 heures du matin !!! Le vin a été assemblé, au préalable, par le vigneron, dans des cuves, puis filtré de manière tangentielle. http://fr.wikipedia.org/wiki/Filtration

Le programme du jour:

-Désinfection de la machine permettant

Stockage des bouteilles

l’embouteillage du vin (Aujourd’hui, c’est l’AOC Condrieu « Grandes Chaillées » 2010 qui s’y colle !),

– Préparation des palettes de bouteilles prêtes à être remplies (bouteilles 75cl et magnums 150cl),

-Mise en place des bouchons dans l’entonnoir de la machine,

-Installation de la pompe permettant de diffuser de l’oxygène négatif,

-Réglage des doses de vin qui seront versées dans chaque bouteille,

-Préparation de la zone de réception des bouteilles et de la zone de stockage,

-Et c’est parti pour l’embouteillage et l’embouchonnage!!!

Comment vérifie t-on le remplissage???

nous vérifions ainsi le niveau de vin dans les bouteilles

Le suivi du bon remplissage des bouteilles se fait avec un petit outil (une petite réglette en somme), que l’on place à hauteur du goulot (au dessus du bouchon).

On mesure alors, le nombre de centimètres qui séparent le haut du goulot et le début du liquide dans la bouteille. Le chiffre, permettant de connaître exactement le nombre de centimètres, se trouve au cul de la bouteille (regardez bien une bouteille de vin, au niveau du fond de la bouteille, vous trouverez le chiffre relatif à  la contenance en cl et le chiffre en cm que  le vigneron doit obtenir lors du remplissage de son flacon).

Ce chiffre dépend bien sur, de la forme des bouteilles.

Un vrai marathon!!!

En effet, une bouteille en forme de flûte et une bouteille de format bourguignon, ne sont pas marquées du même  chiffre (63cm pour une bouteille de  format bourguignon représente 75cl de liquide et 79cm représente dans le même format, un magnum). Pour être encore plus précis, le chiffre indiqué sur le cul des bouteilles est fixé pour une température d’embouteillage de 20°C, n’hésitez pas à demander à un vigneron, soyez curieux !!!

Une sacrée course contre la montre!!!

Dur dur le marathon!!!

Une  équipe de 3 ou 4 personnes est mise en place, car aujourd’hui, ce sont 20 000 bouteilles qu’on remplit au domaine! Stéphane Montez, jongle entre la réception de ses clients au caveau et le suivi de la mise.

Quelques photos de cette journée sympathique !!!

Transport des palettes de bouteilles vides
On place les bouteilles prêtes à être remplies
Avant le remplissage
Mise en bouteilles
L'esprit d'équipe
Les bouchons sont stockés dans un entonnoir
On pousse le bouchon
Et voilà le travail!!!
y'a plus qu'à stocker!!!

La suite dans les Folles aventures de Binbin Foudevin !!!

Lire la suite de "QUAND CERTAINS S’AFFAIRENT AUX VENDANGES, D’AUTRES METTENT EN BOUTEILLES!!!"

BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #1

BLANC CONTRE ROUGE !!!

                  Quand le téléphone sonne, qu’il affiche le message, « Blanc contre Rouge », inutile de regarder qui est à la tête de ce message subitement reçu! Cela signifie surtout, que ce soir, c’est festival!!!

                  François « dit Loncle » (et oui, c’est son pseudo), est en grande forme! C’est une sacrée tronche en matière de vin. Il ne l’avouera jamais, mais il est incollable!!! Un homme humble et généreux!

                  En fin épicurien, il aime partager sa cuisine goûteuse et généreuse, au grand bonheur de ses amis.

Une invit’ comme celle là, ne la refusez jamais!

                 Avec Loncle, c’est une dégustation à l’aveugle qui s’impose à chacune de nos rencontres!!!

                 Chacun amène ses bouteilles. Pour trouver le vin, nous avons le droit à trois questions, les réponses sont soit « oui, soit « non ». Ex : Est-ce-que ce vin est produit au nord de Lyon? (Toutefois, nous donnons un premier avis sans question, sinon, ce serait trop facile!!!)

 

 

                  Hier, François avait tranché pour l’apéritif quelques lames de saucisse de Morteau. De mon côté, j’avais emmené une part de brebis cendré affiné, produit chez mes amis Mauroux à Issirac dans le Gard.

Le dîner de ce jour :

                 Au menu, Pieds Paquets d’agneau, spécialité historique de Sisteron et de Marseille, et Riz Créole. Pour suivre, une tomme de chèvre de Megève. Ici, il n’y a que du salé, le sucre, il est dans le Vin!!!

Au menu bachique                 

Quelques quilles ouvertes, et « Pan sur goulot »…

MÂCON-SOLUTRE « Clos Des Bertillones » Domaine Denogent 2007 : 

                  François est tombé dans le panneau. Il est vrai que ce vin dénotait sur la rhubarbe et la typicité du chenin! Le chenin, c’est le cépage qui sert à produire les grands vins de Vouvray, Montlouis/Loire, Savennières, Anjou… Bref le cépage majestueux et classieux du Val De Loire!

-ARBOIS-PUPILLIN « Chardonnay » Domaine de la Pinte 2008 :

                 Les vins du Jura, on ne me la pas…ou presque plus(c’est Loncle qui m’a entraîné dans cette région pour la première fois). Sauf quant il s’agit de donner les proportions du cépage. Et là, le 100% chardonnay, je ne l’ai pas sorti!!! L’AOC c’est bon, le millésime (quelle fraîcheur!) c’est bon, le domaine c’est bon, mais pas le cépage, une prochaine fois…N’hésitez pas à aller dans cette région qui recèle de fabuleux nectars (non,non, il n’y a pas que les vins jaunes…)!!!

 -ARBOIS « Sélection » Domaine Tissot 1996 :

               Grand, très grand!!! Outre l’évolution au nez et au visuel, la bouche est toujours remarquable de tension. J’en garde un peu pour la tomme de chèvre…

 – BANDOL « Cuvée Estagnol » Domaine de la Bastide Blanche 2000 :

             AOC Trouvée par Binbin!!! ( les « Bandol, » je les débusque à l’aveugle grâce à leurs notes iodées, en effet, Bandol est balayé par les courants marins. C’est Loncle qui me l’a appris!) Alors, cette fois, disons franchement, qu’il a mis une sacrée claque aux « Tempier » et autres « Pibarnon » déjà dégustés. Tension, équilibre, structure et persistance, quel vin époustouflant. 95% de mourvèdre! Quelle palette aromatique! Poivron rouge, fruits rouges et noirs écrasés, iode, sous-bois, cuir etc. L’accord sur les pieds paquets d’agneau était simplement « parfait »!!!


-Nous terminons par un SAINT JOSEPH provenant d’un jeune domaine, « Guy Farge »2009: 

              Un poil réduit (légèrement musqué), mais la syrah est un cépage réducteur (réduction =manque d’oxygène). Un petit coup d’aération, et le tour est joué. Légèrement sur boisé à mon sens, ce vin possède tout de même une belle structure de garde. Mûre, cassis, violette appellent à une bonne côte de bœuf, sauce Béarnaise. Seulement là, nous sommes repus!!!

               Ah les belles soirées lyonnaises!!! Ah les amis!!! Ah la vie!!!

Merci Petit Bacchus, merci François Loncle!!!

              Ces soirées sont toujours riches en informations. Nous ne nous contentons bien sur, pas que de déguster. Nous fouinons dans les bouquins, à la recherche d’anecdotes sur les domaines, dont nous avons dézingué quelques lièges.

 

 

La suite de nos aventures  bientôt disponible dans les folles aventures de Binbin Foudevin!!!

Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #1"