Vin naturel et réglementation, la question qui agite les bouteilles

Le vin naturel n’a jamais été autant dans l’actualité. Et le débat s’élève, enfin. C’est désormais acté, il est loin d’être une lubie confidentielle, on commence à entrevoir des articles sur ce type de vin dans la très institutionnelle Revue des Vins de France.

Pourtant, aucun cahier des charges n’existe à ce jour, et les vignerons produisant du vin naturel n’ont pas l’autorisation d’apposer un quelconque logo sur leur étiquette.

Publicités
Lire la suite de "Vin naturel et réglementation, la question qui agite les bouteilles"

POURVU QU’IL Y AIT L’IVRESSE (Confessions d’un Naturiste)

Le Blog de Binbin ne souhaite pas rester sur sa faim et versera ses prochaines larmes sur le site de Rue89Lyon. L’aventure continuera donc sur ce nouveau blog : Pourvu qu’il y ait l’Ivresse (Confessions d’un Naturiste) L’envie était commune et la possibilité de partager ma vision sur la gastronomie (et plus précisément le vin) nous a […]

Lire la suite de "POURVU QU’IL Y AIT L’IVRESSE (Confessions d’un Naturiste)"

MON LIVRE DE CHAUVET

Dès les premières lignes, on se sent transposé par l’authenticité du récit et par la personnalité des deux protagonistes. La spontanéité est forcément de mise, les rires se mélangent et les deux hommes parlent le même langage.

40 pages de paroles à boire dans un bon verre de Morgon, et si tout cela ne vous suffit pas, les 40 prochaines sont traduites en anglais.

Lire la suite de "MON LIVRE DE CHAUVET"

CANTILLON MON HEROÏNE / La Fin des Aventures de Binbin Foudevin…

Le temps d’une après-midi et mon cornet de frites (à la graisse de boeuf) englouti, le mot Cantillon résonne à nouveau dans ma tête… Besoin d’une nouvelle dose d’Héroïne Belge. Ni une ni deux me voilà installé dans un bar caché de Bruxelles à me désaltérer du Divin Breuvage… La Bécasse, attrape-touriste aux allures prohibitives… On s’en fout, ils ont de la Cantillon!

Lire la suite de "CANTILLON MON HEROÏNE / La Fin des Aventures de Binbin Foudevin…"

Foude #Gifs Partie I

Disons que je ne suis pas tout seul sur le circuit des Wine’s Gifs mais l’idée d’apporter un peu de nouveauté et d’interactivité sur la manière de voir le vin et de rire de certaines situations étant loin de me déplaire, voici la première partie des Foude #Gifs : On a voulu te berner avec un vin à l’aveugle […]

Lire la suite de "Foude #Gifs Partie I"

OU SONT PASSES LES SOMMELIERS / DE LA SUITE DANS LES IDEES

Dans la première phase de ce sujet, j’évoquais sans ambages mais aussi paradoxalement que cela puisse sembler, sans aucune acrimonie, une certaine frustration quant à mon analyse personnelle relative au métier de sommelier. Désormais, plus d’atermoiement possible. J’ai suffisamment attendu. Je me jette aujourd’hui dans le grand bain sans babillement. Un acte que certains jugeront peut-être Catharthique ou suicidaire, loin des propos drolatiques que je m’amuse à relater habituellement… A l’heure où ma présence et mon engagement dans l’Union De la Sommellerie Française (UDSF) et de lASLERA lyonnaise viennent d’être renouvelés, ce débat là prend selon moi toute son importance.

Avoir été bercé par les agitations d’Eric Beaumard (qui m’a fait déguster mes premiers vins à l’aube de mes 7 ans) et d’Olivier Poussier, j’y crois plus que jamais. Le métier de sommelier n’est pas fait pour les égo surdimensionnés. Il n’est réservé qu’aux gens sensibles, à l’écoute et désireux de faire passer le message. Question de point de vue évidemment. Les deux Grands cités ci-dessus ont selon moi tout compris. L’humilité est là, chaque jour, comme enracinée dans un naturel que d’autres ne connaîtront peut-être jamais… Aucune prise de pouvoir, l’échange est l’essence même du plaisir et de la réunification… Deux modèles que je ne peux m’empêcher de citer tant ils ont contribué à m’orienter professionnellement et personnellement… La justesse de leurs mots, leur objectivité…

OU SONT PASSES LES SOMMELIERS ?

Question de point de vue me direz-vous … Encore une fois…
L’ambition de vouloir changer la donne, de bouleverser les codes, ne me semble plus être une quête du Graal. Le snobisme de certaines confréries, barmen, sommeliers, cuisiniers ne devrait selon moi plus exister… Donner de l’accessibilité, de la simplicité, à un public avide de prendre du plaisir. Les accompagner dans leur sensation, dans leur souvenir et non par leur donner l’impression qu’il se retrouve face à une entéléchie… Tout ceci me semble tellement rare, qu’observer un frémissement chez certains sommeliers ou non, simples vecteurs de connaissances ou de plaisir, me semble louable… Il faut donc en parler !

J’avais sélectionné pour mon Onze de départ (A défaut d’en avoir 13 ou 15 dans l’immédiat) des établissements dans lesquels il faisait bon vivre, un monde dans lequel le vin paraît accessible, où le plaisir et l’émotion sont rois… Mais l’ovalie n’existe que dans mon cœur, aussi, m’étant arrêté à 22 établissements, autant créer une petite équipe de foot…

DE LA SUITE DANS LES IDEES

Autant vous dévoiler une équipe bis plutôt qu’un banc de remplaçants.
Alors pour ceux qui ne sont pas morts en épectase en se rendant dans les restaurants proposés dans la partie I de ce sujet sensible, voici la suite des casseurs de codes, loin de l’utopie à laquelle je caresse l’espoir d’accéder un jour mais somme toute sincères, dynamiques et enthousiastes. Les vrais sommeliers selon Binbin Foudevin… Question de point de vue ( oui oui j’insiste ! ), juste pour le débat. Une frustration qui ne relève pas de la fourcade mais plutôt d’une observation constatée chaque jour, tant mon quotidien et mon métier me le permettent…

Trêve de galimatias et de discours antinomiques quant au sujet, l’utilisation de mots soutenus s’arrêtant au point liminaire de cette même phrase :
Donnons de l’accessibilité et de la simplicité au public français ou étranger, désireux d’apprécier l’un des secrets appartenant de pied ferme à notre culture et à notre patrimoine…
Allons enfants de la Patrie, le jour de Boire est arrivé !

Vous n’en pouvez plus ou vous en avez assez, peu importe, la partie III arrivera au moment où vous vous y attendrez le moins… 2500 signes c’est bien suffisant pour un sujet aussi délicat, l’équipe bis s’entraîne encore quelques jours et sera dévoilée au grand public avec le plus d’objectivité possible !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Lire la suite de "OU SONT PASSES LES SOMMELIERS / DE LA SUITE DANS LES IDEES"