LA PERCEE DU VIN JAUNE DANS LE JURA : UNE BEUVERIE SANS INTERÊT

Les gens sont heureux, on les entend s’esclaffer de l’autre côté de la route. Nouvel attroupement, cette fois-ci en direction du pré voisin, où des jeunes ont pris des vaches encartonnées en otage et les forcent à s’accoupler. Tout le monde est content … Les coups de tire-bouchon résonnent, les verres arrivent de toute part … En vain ! Celle-là, il la boiront directement au goulot. Le vigneron déconfit dans son caveau vend ses bouteilles à l’unité pour étancher la soif des bouseux venus ici dans un seul but, repartir aussi raides qu’ils sont arrivés.

Publicités
Lire la suite de "LA PERCEE DU VIN JAUNE DANS LE JURA : UNE BEUVERIE SANS INTERÊT"

ROMAIN S’EST PaireForez UNE CÔTE-ROANNAISE…

C’est entouré d’une bande de comparses que le petit Binbin s’est introduit dans les caves du Val de Loire.

Nous avions tous pris date pour la rencontre annuelle « Atouts Pics » chez Jacky Logel, producteur reconnu d’IGP d’Urfé et d’AOC Côtes-du-Forez. Petite Vertu, Ribambulle, La Sentimentale, Pierrelune ou Volcanique, autant de cuvées qui font vriller nos papilles. Fruit-Equilibre et Fraîcheur sont les trois adjectifs qui caractérisent les vins de ce domaine familial.

PETITE SESSION DE FREE JUMP DANS LES VIGNES :

Binbin Foudevin
MARIE LIEDEVIN, collector celle-là! Grande classe!
Séverine « WEE AN » à Lyon
Doudou « WEE AN » à Lyon
Carowine
Ywine

Notre pique-nique engloutit sur les terres basaltiques, nous nous dirigeons pour une balade digestive dans Les Corbines (parcelle forézienne dans laquelle nous tâchons de replanter de la vigne avec d’autres passionnés) puis reprenons la route pour aller à la rencontre du jeune surdoué roannais Romain Paire (Domaine des Pothiers) à Villemontais, lequel nous attend de pied ferme avec une équipe d’amis vignerons qu’il a convié pour un évènement peu commun.

Les vignes enherbées dans le Forez

EN ROUTE POUR LE DOMAINE DES POTHIERS…

Un mini salon dans le chai du domaine puis un dîner local avec  les vignerons, une initiative inhabituelle dans le monde du vin que je ne peux m’empêcher de saluer.

Notre hôte, Romain Paire, Domaine des Pothiers. A suivre, à suivre! Et à garder!
Le Domaine Luneau-Papin en AOC Muscadet, c’est Grand! Pierre-Marie Luneau en mode rock’n roll
Le Domaine Coquelicot en AOC Bergerac. Grégoire Rousseau pour la photo collector!
Benoît Amirault, Domaine Yannick Amirault en AOC Saint Nicolas De Bourgueil et AOC Bourgueil. Grande classe, grande garde pour les vins issus de ce domaine.
Le Domaine des Marnes Blanches dans le Jura. Géraud Fromond à soif de précision.
Nicolas Gonin, vice-président du centre d’ampélographie. Vigneron talentueux des Balmes Dauphinoises. Il replante chaque année des cépages oubliés.
Des pinot meunier extrabons dans l’Orléanais, une AOC encore trop méconnue. Domaine Clos Saint Fiacre. Bénédicte Piel, quel sourire!

Ca goûte bon chez Vacheron (Sancerre-Val de Loire), Amirault (Bourgueil/St Nicolas de Bourgueil-Val-de-Loire), Nicolas Gonin (IGP des Balmes Dauphinoises-38), Luneau-Papin (Muscadet-Val de Loire) et Domaine des Pothiers (Côte-Roannaise-Val de Loire).

LE VAL DE LOIRE A LE VENT EN POUPE :

Au Domaine des Pothiers comme au Domaine Verdier-Logel, on s’y sent un peu comme chez soi. Ici, il n’y a de place que pour les gens simples et ouverts d’esprit.

Dans cette partie du Val de Loire, le cépage « Gamay » offre un fruité virevoltant, une complexité et une matière capable de défier le temps. Une sous-région encore trop méconnue, même par les amateurs qui a malgré tout le vent en poupe.

Les à-priori commencent enfin à tomber et les curieux découvrent des cuvées franches dotées d’un fort potentiel de garde (de 2à 10 ans).

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Lire la suite de "ROMAIN S’EST PaireForez UNE CÔTE-ROANNAISE…"

BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #4

Le téléphone sonne et affiche : « BLANC contre ROUGE ? »

Y’a pas de doute, c’est bien Loncle! (Loncle n’est pas un mythe)

Et le Blanc vs Rouge, c’est notre pêcher mignon. Chacun apporte une couleur de vin et laisse le soin à l’autre de trouver de quelle étiquette il s’agit!

Les dégustations à l’aveugle avec Loncle, c’est tout une histoire…

Alors Loncle, ce soir, il revient de Vacheland, son amour de Jura… Et quand il rentre de Vacheland, il est un peu remonté! On fait donc sauter les bouchons pour remettre les pendules à l’heure et s’entraîner à l’aveugle! (Pour bien dîner aussi…)

J’envoie le mot de code par SMS :

« J’emmène le blanc!« 

La réponse de Loncle fuse :

« Fais gaffe, je sors du lourd!« 

Une porte s’ouvre, l’horloge affiche 20H30 tapante! Aux platines, c’est Connan Mockassin!!! Un musicien décalé Néo-Zélandais! Futur Hendrix au vu de son « riff » !!!

La dégustation peut commencer!!!

3 questions par vin (Un peu de  tolérance ne fait pas de mal) et une réponse qui ne peut être que : « oui » ou « non »

J’attaque avec mon BLANC, je vais l’avoir, Loncle, sur ce coup là!!!

Le jus de raisin est servi!

A l’abordage!!! Un coup de sabre! Le Blanc contre Rouge est lancé!!!

ET PAN SUR LE GOULOT!

« Les Abîmes » d’André et Michel Quénard en Savoie 2010

La belle « Jacquère » (le cépage) ne se fait pas la malle…

         Un vin aux reflets vert-pâle. Un nez d’agrumes mêlés et de belles notes de fleurs blanches apparaissent. La bouche est légèrement perlante (CO2) en entrée de bouche, le fruit semble mûr, les notes d’amande blanche et l’écorce de citron jaune ressort en rétro-olfaction. La finale se veut nerveuse et précise, d’un très bel équilibre! Un vin rafraîchissant pour bien démarrer la soirée qui appelle à la soif. Un vin qui nous a fait saliver!!!

MAIS LONCLE, LUI, NE SAIT PAS ENCORE DE QUOI IL S’AGIT, DU MOINS, IL S’EN RAPPROCHE A GRANDS PAS

Loncle s’oriente tout de suite dans la bonne direction…Ou presque… :

Une « Altesse » d’André et Michel Quénard 2010!!!

Bien tiré! Mais à côté! Cela dit en passant, il a tout de même trouvé le vigneron et le millésime! Je n’acquiesce même pas et le laisse lancer ses trois questions :

Abîmes 2010 André et Michel Quénard 100% Jacquère (4,00 euros) Prix/plaisir ***(*)
Abîmes 2010 André et Michel Quénard 100% Jacquère (4,00 euros) Prix/plaisir ***

Première question : Un vin de Savoie? (après avoir hésité avec du muscadet)

Réponse : Oui (Banco!)

Deuxième question : Une altesse?

Réponse : Non (Pas loin!)

Troisième question : Jacquère?

Réponse : Chapeau l’artiste!

       La saucisse de Morteau appelle à la famine!!! Loncle n’est pas revenu de Vacheland la besace vide… Quelques pommes de terre « bio » feront l’affaire pour combler notre fringant repas!

J’en ai l’eau à la bouche! Fumée, si délicatement pochée. Il y a de quoi disjoncter!!!

Loncle ne se fait pas prier pour dégainer et shooter un autre liège!

ET PAN, SUR LE BOUCHON!!!

Le vin laisse apparaître une robe limpide, qui se presse de me  jeter un regard rouge « rubis » aux reflets violacés. Nez fin, légèrement fumé par la marne, puis le bonbon anglais, la cerise noire! Le style est élégant. La précision en bouche est appréciable gourmande et appelle la Morteau! Du fruit, du fruit, du fruit!!! Du beau travail!!!

Joli ploussard jurassien!!!

J’épargne à Loncle les trois questions et les résume en une :

-Trousseau et poulsard assemblé, AOC Arbois (pour la tension, la fraîcheur et toujours ce côté fumé pour la marne et l’argile molle) de chez Lucien Aviet (caveau de Bacchus), en 2008

Joli shoot pour Binbin, la région, bon, pas le vigneron, ni le millésime (il faut dire qu’on ne se laisse probablement pas suffisamment de temps pour décrypter totalement le vin, nous causons d’autres choses aussi).

La cuvée « sans soufre ajouté » 11 euros prix/plaisir ***(*)

 La chaussette s’enlève pour laisser place à l’étiquette du « made in Jura »!

Arbois « poulsard vieilles vignes sans soufre ajouté » 2010 vinifié par Bénédicte et Stéphane Tissot.

Le vin, servi à 14°C sera un compagnon idéal pour combler  et surprendre vos convives. Le contre-pied parfait, qui en étonnera plus autour d’une table! (Cachez l’étiquette pour produire un effet bœuf!)

LE FROMAGE EST SERVI, C’EST REPARTI!!!

Avec Loncle, on dîne salé. Et le plateau de fromage va en prendre pour son grade!

Le plateau franc-comtois!!!

Morbier, cancoillotte et comté restent, au demeurant, de parfaits alliés pour réaliser un  accord sur un vin blanc franc-comtois! Et ce soir la vedette c’est un Côtes-du-Jura « tradition » 2007  Jean Berthet-Bondet !!!

Robe dorée miel Nez tourbé, fruits secs, cacao, présence légère d’élevage en bois neuf. Après ouverture, des effluves complexes d’écorce de kumquat (orange amère) et kombava(citron vert bosselé), fruits blancs et fruits à coque (noix) sur des notes toastées, beurrées et miellées,curry et notes oxydatives (2 ans en fûts sous voile). Bouche en tension et caramel (bois neuf) en persistance. La bouche est grasse et tendue. Excellent accord!!!

Le blanc et le fromage, issus de la même région, ça tourne plutôt pas mal, en général!!!

Côtes-du-Jura « tradition » 2007 (10,30 euros), rapport prix/plaisir ***(*)
Assemblage chardonnay-savagnin

POUR INFORMATION :

-Le savagnin est le cépage des vins jaunes. C’est aussi le cousin du gewurztraminer (savagnin rose), le côté très aromatique en moins!

-Accords sympathiques pour les blancs du Jura :

La cuisine asiatique, gingembre, citronnelle, yuzu.

La cuisine épicée, tandoori, curry.

La cuisine exotique, en rajoutant de l’ananas, de la mangue… Les fromages issus de la même région (Comté, Morbier, Vacherin Mont d’Or, Edel de Cléron, cancoillotte…).

LA SUITE DANS LES FOLLES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN!!!

Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #4"

BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #1

BLANC CONTRE ROUGE !!!

                  Quand le téléphone sonne, qu’il affiche le message, « Blanc contre Rouge », inutile de regarder qui est à la tête de ce message subitement reçu! Cela signifie surtout, que ce soir, c’est festival!!!

                  François « dit Loncle » (et oui, c’est son pseudo), est en grande forme! C’est une sacrée tronche en matière de vin. Il ne l’avouera jamais, mais il est incollable!!! Un homme humble et généreux!

                  En fin épicurien, il aime partager sa cuisine goûteuse et généreuse, au grand bonheur de ses amis.

Une invit’ comme celle là, ne la refusez jamais!

                 Avec Loncle, c’est une dégustation à l’aveugle qui s’impose à chacune de nos rencontres!!!

                 Chacun amène ses bouteilles. Pour trouver le vin, nous avons le droit à trois questions, les réponses sont soit « oui, soit « non ». Ex : Est-ce-que ce vin est produit au nord de Lyon? (Toutefois, nous donnons un premier avis sans question, sinon, ce serait trop facile!!!)

 

 

                  Hier, François avait tranché pour l’apéritif quelques lames de saucisse de Morteau. De mon côté, j’avais emmené une part de brebis cendré affiné, produit chez mes amis Mauroux à Issirac dans le Gard.

Le dîner de ce jour :

                 Au menu, Pieds Paquets d’agneau, spécialité historique de Sisteron et de Marseille, et Riz Créole. Pour suivre, une tomme de chèvre de Megève. Ici, il n’y a que du salé, le sucre, il est dans le Vin!!!

Au menu bachique                 

Quelques quilles ouvertes, et « Pan sur goulot »…

MÂCON-SOLUTRE « Clos Des Bertillones » Domaine Denogent 2007 : 

                  François est tombé dans le panneau. Il est vrai que ce vin dénotait sur la rhubarbe et la typicité du chenin! Le chenin, c’est le cépage qui sert à produire les grands vins de Vouvray, Montlouis/Loire, Savennières, Anjou… Bref le cépage majestueux et classieux du Val De Loire!

-ARBOIS-PUPILLIN « Chardonnay » Domaine de la Pinte 2008 :

                 Les vins du Jura, on ne me la pas…ou presque plus(c’est Loncle qui m’a entraîné dans cette région pour la première fois). Sauf quant il s’agit de donner les proportions du cépage. Et là, le 100% chardonnay, je ne l’ai pas sorti!!! L’AOC c’est bon, le millésime (quelle fraîcheur!) c’est bon, le domaine c’est bon, mais pas le cépage, une prochaine fois…N’hésitez pas à aller dans cette région qui recèle de fabuleux nectars (non,non, il n’y a pas que les vins jaunes…)!!!

 -ARBOIS « Sélection » Domaine Tissot 1996 :

               Grand, très grand!!! Outre l’évolution au nez et au visuel, la bouche est toujours remarquable de tension. J’en garde un peu pour la tomme de chèvre…

 – BANDOL « Cuvée Estagnol » Domaine de la Bastide Blanche 2000 :

             AOC Trouvée par Binbin!!! ( les « Bandol, » je les débusque à l’aveugle grâce à leurs notes iodées, en effet, Bandol est balayé par les courants marins. C’est Loncle qui me l’a appris!) Alors, cette fois, disons franchement, qu’il a mis une sacrée claque aux « Tempier » et autres « Pibarnon » déjà dégustés. Tension, équilibre, structure et persistance, quel vin époustouflant. 95% de mourvèdre! Quelle palette aromatique! Poivron rouge, fruits rouges et noirs écrasés, iode, sous-bois, cuir etc. L’accord sur les pieds paquets d’agneau était simplement « parfait »!!!


-Nous terminons par un SAINT JOSEPH provenant d’un jeune domaine, « Guy Farge »2009: 

              Un poil réduit (légèrement musqué), mais la syrah est un cépage réducteur (réduction =manque d’oxygène). Un petit coup d’aération, et le tour est joué. Légèrement sur boisé à mon sens, ce vin possède tout de même une belle structure de garde. Mûre, cassis, violette appellent à une bonne côte de bœuf, sauce Béarnaise. Seulement là, nous sommes repus!!!

               Ah les belles soirées lyonnaises!!! Ah les amis!!! Ah la vie!!!

Merci Petit Bacchus, merci François Loncle!!!

              Ces soirées sont toujours riches en informations. Nous ne nous contentons bien sur, pas que de déguster. Nous fouinons dans les bouquins, à la recherche d’anecdotes sur les domaines, dont nous avons dézingué quelques lièges.

 

 

La suite de nos aventures  bientôt disponible dans les folles aventures de Binbin Foudevin!!!

Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE #1"