BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE (A Megève partie II) #3

…LE TÉLÉPHONE SONNE, SUIS A MEGÈVE, BLANC CONTRE ROUGE ?

A force de recevoir les messages au volant, il va finir par m’arriver quelque chose!

LA SECONDE PASSION DE LONCLE

LONCLE, Il EST AUSSI MICOPHILISTE,

               Cela veut dire qu’il est passionné de champignons. Beaucoup d’entre nous ont la passion des timbres (philatélistes), des pièces de monnaie (numismates), et biens d’autres objets insolites que nous nous contentons de toucher avec les yeux. Loncle, lui, ne se fait pas attendre pour faire disparaître ses nouvelles trouvailles aussi fraîchement cueillies. C’est ce qu’on appelle de la collection éphémère ou consommable…

Loncle, c'est le bon français, vous me suivez?!!!

             Vins, champignons, musique sont ses passions… J’avais déjà pris l’initiative de vous décrire le personnage, mais ce gars là, c’est un sacré épicurien. Rares sont les moments où ce gourmand gaillard se retrouve seul pour manger sa cueillette et boire son vin sur un son de Cut Copy… Et oui Loncle, comme beaucoup  de bons gastronomes, aime bien partager les chouettes moments de gourmandise.

ALLEZ HOP, UNE GLACIÈRE, UN VIN BLANC, UN VIN ROUGE

          La Wine Mobile est prête, une bouteille de vin blanc et une de rouge calée dans chaque portière (il paraît que si on ne fait pas ça, l’équilibre de la voiture n’est pas parfait) et direction Megève !!!

          2 heures depuis Lyon, jamais je n’aurais échangé ma place, une soirée avec Loncle et, à la clef, une balade en alpage, ça ne se refuse pas !!!

           Pas le temps d’arriver au chalet que Loncle m’envoie un nouveau message : « Suis dans le centre ville de Megève, un petit verre de Roussette ? » Et c’est reparti !!!

            Quelques verres d’AOC Altesse(Cépage roussette, ce cépage aurait été, dit-on, ramené de Chypre par un Croisé, le comte de Mareste. Désormais typiquement savoyarde, riche et aromatique, elle donne des vins tendres. Elle entre seule dans les Crus de la Roussette de Savoie Frangy, Monthoux, Marestel, Monterminod. En dehors des Crus, elle est associée au chardonnay et à la mondeuse blanche.) plus tard et six œufs bio dans le panier, nous sommes fin prêts pour le dîner tant désiré !!!

          Six œufs seulement ? Quand on a 300 grammes de girolles sous la main, ça suffit amplement ! Je crois que ce ne sera pas une omelette aux girolles, mais des girolles à l’omelette !!!

300 grammes de girolles!!!


               A l’apéritif (oui c’est le vrai apéro maintenant !), AOC Altesse d’André et Michel Quénard 2010, fraîchement sortie du caveau ! Une belle robe dorée, d’un bel éclat et une limpidité éclatante.

Altesse de chez A. et M. Quénard

                  Au nez, les arômes de fleurs blanches se mêlent aux parfums légers d’abricots et de pêches blanches. Une bouche soutenue, toute en tension fraîche et délicate ! Pas de sensation alcoolique, mais l’envie spontanée de s’en reverser une larme, pas le temps d’y penser que Loncle à déjà agi !!! Tu lui tournes le dos trente secondes et il t’a déjà resservi, le bougre! En voilà un qui sait s’occuper de ses hôtes !

                 Les girolles crépitent déjà dans la poêle, c’est Loncle qui s’occupe de la cuisson des champignons, Binbin, lui son truc, c’est l’omelette ! Et c’est parti, une omelette baveuse et jaune à souhait s’il vous plaît !

C'est parti pour l'omelette!!!

ET PAN, SUR LE GOULOT!

                Mesdames, Messieurs, ce soir en direct live de Megève, Loncle a sélectionné pour vous, un Chassagne-Montrachet 1ercru « Clos de la truffière » de Chez notre ami Vincent Girardin 2002. La richesse de ce grand vin offre une parfaite tenue sur l’omelette ! Une fois la réduction passée (c’est quand le vin manque d’oxygène, il sent un peu l’œuf pourri, ne vous inquiétez pas il suffit de le carafer quelques secondes ou l’aérez simplement dans votre verre, les notes d’élevage apparaissent !!!), le vin vibre et laisse apparaître des notes de noisettes légèrement grillées, de beurre fondu et de fruits secs.

Mais où se cache donc le Chassagne?

               La bouche n’est pas molle (pour un millésime 2002, je suis assez surpris car les vins avaient tendance à rapidement s’oxyder) et s’accorde à merveille. sur notre plat.  Un vin qui marche sur des œufs, somme toute !

ET PAN, DANS LE VERRE !!

               Pas le temps de finir l’omelette que Loncle a déjà fait sauter le bouchon d’un Gevrey-Chambertin « En champs », de chez Geantet-Pansiot 2000. Et là, c’est le silence assuré !              Nous nous regardons mutuellement, bouche bée, et soudainement, nous chantons en cœur « C’est grand !!! L’iris, ça sent l’iris a plein nez !!! » Grande classe, très Grand Vin !!! A point !

ET PAN, DANS LE FÛT !!!

            Pouilly-Fuissé « Cuvée Claude Denogent » domaine Robert Denogent (Robert, c’est le nom du vigneron actuel, Jean-Jacques Robert, et Denogent, c’est le nom du grand-père, Claude Denogent) 2007.

La cuvée Claude Denogent

                Belle acidité, nez de coing (un peu bizarre, on se serait presque crus en Val De Loire sur un cépage chenin… Oui le chenin, en général, ça sent le coing). Tous deux d’accord (comme très régulièrement) pour annoncer un boisé un poil prononcé, peu être encore un peu jeune…

23 HEURES, Y’A ENCORE QUELQU’UN ???

                 C’est le Domaine Des Grécaux qui sonne à la porte. Et là dedans, ça sent le « thiol » là dedans, là j’avoue, je ne tremperai pas mes lèvres une deuxième fois. Le bourgeon de cassis est omniprésent et domine de manière trop exacerbée au nez comme en bouche (le thiol, c’est un dérivé du mercaptan ou H2S, mais nous y reviendrons une prochaine fois…).

Un vin qui nous fait défaut, ça arrive...

Imbuvable ! Ça arrive !

LE PROGRAMME DU LENDEMAIN ?

Un petit dénivelé de 700 mètres (il faut bien éliminer !).

              Un resto à 1800 chez la famille Sibuet (le lieu s’appelle le « S », la note un peu salée et un service un poil snob m’ont fait oublier le repas plutôt correct), et une descente dans la forêt, à la recherche de cèpes introuvables… Heureusement, un cueillette de serpolet à ranimé ma flamme d’amoureux de cuisine !!!

La montagne, ça vous gagne!!!

Sympa Megève ! Merci Loncle !!!

LA SUITE DANS LES FOLLES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN !!!

Publicités
Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE (A Megève partie II) #3"

BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE (A MEGEVE) #2

MOI JE LES AIME BIEN, CES QUENARD !!!

Quand mon téléphone bipe et affiche :

« Caisse de 6 ou de 12? Je suis à Chignin!!! » Y’a pas de doute, François dit « Loncle » a fait un petit détour chez les Quénard… Vous me direz, mais de quel Quénard il parle, celui-là?  Le petit village de Chignin en est infesté!!! Il suffit d’y passer, de lire les noms sur les boîtes aux lettres pour comprendre…(je me suis même amusé à les compter, ils sont 39 recensés pour une population de 795 habitants !!! Le village de Chignin se situe entre Chambéry et Albertville.

Quénart et Quénard

            En plus, la moitié des Quénard sont vignerons. Et en Savoie, croyez-moi, y ’a du bon !!! (Vous m’excuserez pour le y, ce n’est pas de ma faute, y suis Lyonnais). Si certains d’entre vous ont déjà eu la chance de découvrir le domaine de Jean-Pierre et Jean-François Quénard, peut-être me confirmeront-ils que c’est « le » domaine qui monte dans la sphère « Quénard »!!!

          Mais pour Loncle, c’est le domaine d’André et de Michel qui se situe au sommet de la pyramide Quénard.

« LES VINS DE SAVOIE, NON MERCI,C’EST PAS POUR MOI!!! »

              Il serait dommage que certains d’entre vous, continuent d’avancer tête baissée dans les stéréotypes du genre: « Ah moi et les vins de Savoie… bof…c’est pour la raclette… », ou « Les vins de Savoie, j’aime pas ils sont acides… ». Je vous arrête tout de suite… Un conseil, Les stéréotypes de ce genre, oubliez les, et surtout, ne faîtes pas de généralité, rangez-les bien enfouis dans une malle, et laissez-les là où ils sont!!!

Le « French » stéréotype!!!

          Avez-vous tout goûté en Savoie ? Avez-vous dégusté chez tous les vignerons ? Tous les millésimes (années)? Non??? Ma foi, moi non plus… Une seule certitude dans le vin, comme dit si bien Loncle, l’incertitude !!!

           Si certains se disent, « J’aime la syrah, par contre, les vins de Savoie, du Beaujolais, du Forez, c’est pas aussi bon que la syrah !!! » (Et ce n’est qu’un exemple, mais que j’entends assez souvent !) Alors je prends position, et je vous réponds :  « Moi, j’aime le bœuf Charolais, mais le bœuf Limousin ou de Salers c’est pas aussi bon que le Charolais… »  Même famille, mais pas la même variété et surtout, pas le même terroir ! Alors comparons ce qui est comparable et restons cohérents !!! Certes, nous avons tous des cépages de référence !

« Moi j’ai plein de stéréotypes!!! »

            Pour certains la syrah, pour d’autres la mourvèdre, le pinot noir, le cabernet franc, pour les vins rouges. Pour les vins blancs, le viognier, et pour d’autres le chenin, le sauvignon blanc, le Gewurstraminer… A chaque vin, sa typicité et son terroir. Nous ne pouvons plus avancer avec des oeillères de nos jours  !!!

            C’est une question de plaisir avant tout, je suis d’accord. Mais un des fondements de l’école de la découverte dans le monde du vin, c’est l’humilité. Tentez l’aventure avec vos amis, une petite dégustation à l’aveugle où une mondeuse noire de chez Grisard sera glissée parmi quelques syrah de la vallée du Rhône septentrionale,  permettra de remettre les pendules à l’heure!!!

Allons-y pour un bluff!!!

            Vous vous apercevrez, comme par magie, que très peu, voir aucun de vos convives, n’y verront une quelconque différence !!! C’est dans la tête et dans les aprioris que tout se passe!!!

            Tiens, une autre bonne nouvelle. Pour l’AOC Chignin Bergeron, certains me diront, ah non, les Chignin, ce n’est pas pour moi, je n’aime pas !!! Et bien il suffira de répondre : « Le Chignin, ce n’est pas la même chose que le Chignin-Bergeron« … Stupeur dans l’auditoire… Le bergeron, n’est autre que le synonyme du cépage roussanne, variété de raisin capricieuse qui donne tant de caractère floral et fruité aux vins blancs des AOC St Joseph, Crozes-Hermitage, St Péray et autres Châteauneuf-Du-Pape.

              C’est dingue quand même…Qui l’aurait-cru ??? Comme quoi !!! Et le Chignin en un seul mot, c’est du cépage jacquère dont il s’agit…Trouvez un bon vigneron, vous verrez qu’il y a du bon…

ET GLOU ET GLOU ET GLOU!!!

Une petite caisse de 12?!!!

                 Ce Domaine André et Michel Quénard excelle depuis de nombreuses années sur Chignin! Et quand j’ai la possibilité d’en avoir, c’est plutôt deux fois qu’une!!! Il est vrai qu’à 73 euros la caisse panachée de quelques 12 bombes de gamay, de mondeuse noire, d’altesse, et d’autres spécialités de notre chère Savoie, on ne peut guère se priver d’acquérir d’aussi bons rapports prix-plaisir de nos jours !!!

BIP, BIP, VOUS AVEZ UN NOUVEAU MESSAGE !!!

Quelques girolles!!!

               Trois  heures plus tard… Le téléphone bipe à nouveau, affiche une photo de girolles fraîchement cueillies par Loncle(et oui Loncle, c’est l’homme le plus foooort du monde). Le message magique tant attendu avec Loncle apparaît : « Suis à Megève, Blanc contre Rouge ?!!! » Pas besoin de me le dire deux fois…Ce week-end c’est Magic Mushroom’s party à la Montagne !!!

LA SUITE DANS LA DEUXIÈME PARTIE DES FOLLES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN A MEGEVE!!!

ANDRE ET MICHEL QUENARD
Torméry
73800 CHIGNIN
tél : 04.79.28.12.75
fax : 04.79.28.19.36
email : am.quenard@wanadoo.fr
 
Lire la suite de "BLANC CONTRE ROUGE AVEC LONCLE (A MEGEVE) #2"