POURVU QU’IL Y AIT L’IVRESSE (Confessions d’un Naturiste)

Le Blog de Binbin ne souhaite pas rester sur sa faim et versera ses prochaines larmes sur le site de Rue89Lyon. L’aventure continuera donc sur ce nouveau blog : Pourvu qu’il y ait l’Ivresse (Confessions d’un Naturiste) L’envie était commune et la possibilité de partager ma vision sur la gastronomie (et plus précisément le vin) nous a […]

Lire la suite de "POURVU QU’IL Y AIT L’IVRESSE (Confessions d’un Naturiste)"

CANTILLON MY HEROIN / The End of The Adventures of Binbin Foudevin …

Time for an afternoon and my French fries (with beef fat) engulfed the word Cantillon sounds again in my head … Need a new dose of Heroin Belgian. Neither one nor two installed here I am in a hidden bar in Brussels me to drink the Divine Brew … Woodcock, tourist trap that looks prohibitive … We do not care, they have the Cantillon!

Lire la suite de "CANTILLON MY HEROIN / The End of The Adventures of Binbin Foudevin …"

CANTILLON MON HEROÏNE / La Fin des Aventures de Binbin Foudevin…

Le temps d’une après-midi et mon cornet de frites (à la graisse de boeuf) englouti, le mot Cantillon résonne à nouveau dans ma tête… Besoin d’une nouvelle dose d’Héroïne Belge. Ni une ni deux me voilà installé dans un bar caché de Bruxelles à me désaltérer du Divin Breuvage… La Bécasse, attrape-touriste aux allures prohibitives… On s’en fout, ils ont de la Cantillon!

Lire la suite de "CANTILLON MON HEROÏNE / La Fin des Aventures de Binbin Foudevin…"

CHEZ PIERRETTE A LA LOZERETTE…

La quête aux bonnes tablées lozériennes fut sans relâche… Les réseaux sociaux aidant, notre navire a donc chaviré et élu domicile au restaurant La Lozerette dans le village de Cocurès, à l’ouest de Florac dans la partie sud de la Lozère.

Pas un restaurant de sûr dans le charmant village de Florac… Nous nous exilons donc sur Cocurès

L’hôtel-restaurant paraît accueillant au 1er coup d’œil, une terrasse arborée et aménagée juste en face sur laquelle il nous est recommandé de prendre le premier verre.

Qu’il est bon de prendre l’apéritif sur la terrasse arborée du restaurant. Sans vouloir paraître snob, un Champagne de vigneron aurait été plus souhaitable…

Champagne D…Z  (comme on n’aime peu on en dit peu) et quelques merveilles d’amandes entières grillées et croquantes.

Amandes grillées, une très belle alliance sur du Champagne!

Il est temps de choisir car Pierrette nous attend… La carte des vins… Je ne peux plus attendre, j’ai besoin de ma lecture quotidienne!

Difficile de faire son choix… Tous les plats nous tentent…

Petite lecture en diagonale dans le pavé qu’on vient de me remettre. Il va me falloir tout un repas pour avaler autant de références…

D’Yves Leccia au Château d’Yquiem il n’y a qu’un saut de page. En passant par Montpeyroux chez l’ami Chabanon, et on pousse la porte de la Loire avec Richard Leroy…

Quelques 300 surprises n’attendent qu’à être sorties de leur orphelinat.

Lors de notre première venue à La Lozerette, j’avais laissé les rennes à Pierrette. Et côté vin, elle s’y connaît! Membre de l’U.D.S.F. (Union Des Sommeliers Français), celle qui a collaboré avec Éric Beaumard (Vice-Sommelier du monde 1998) a de la bouteille!

Il suffit de regarder la carte des vins pour comprendre qu’il n’y a aucune fausse note! Cette fois-ci, c’est le petit Binbin qui a choisi…

Terrine de tomates à la brousse, l’agneau rôti et sa purée de pommes de terre aux olives…

Brousse de chèvre et confit de tomates… Choisissez pour cela un vin rouge frais avec toutefois de la matière. Trop d’acidité pourrait exacerber celle déjà présente dans la tomate… XB de Xavier Bénier (Beaujolais) par exemple serait un parfait allié. Si vous préférez le vin blanc, choisissez le plutôt ample et un peu plus sudiste. Les cépage Rolle, Roussanne et Marsanne feront des merveilles sur la tomate…

Pour cette deuxième manche, l’accord entre le Bandol Château Pradeaux 2005 (35€) et l’agneau me semblait inévitable!

Superbe accord entre l’agneau et ce Bandol Château Pradeaux 2005. Les notes subtilement iodées du vin vont s’accorder parfaitement avec la puissance gustative de l’agneau.

Le dessert, un chouette classique qui séduit à tous les coups (même deux jours plus tard lorsqu’on y retourna), le chocolat-feuilletine-praliné…

Pour le dessert, le choix de Pierrette s’est porté sur le Banyuls. Simple mais très efficace!

Petit retour sur la terrasse afin de profiter des derniers instants à La Lozerette. Un lieu magique, un service vraiment soigné et attentionné. Et mention ++ pour la patronne!

Dernier moment en compagnie d’un Grand-Marnier « centenaire » et de quelques mignardises. La tête dans les étoiles…

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Lire la suite de "CHEZ PIERRETTE A LA LOZERETTE…"

VINOCAMP PARTIE III : RECUS COMME DES PRINCES

Le Live Tasting englouti, toute la fine équipe du Vinocamp décolle en direction de Reims. Christian Conley Holthausen, directeur de la communication chez Heidsieck a vu les choses en grand et nous attend de pied ferme!

Christian Holthausen et toute l’équipe de la Maison Charles Heidsieck nous ont réservé un accueil mémorable!

Visites des crayères, buffet dînatoire digne d’un étoilé (c’est Binbin Foudebouffe qui parle) et je pèse mes mots, dégustation de 4 Champagnes… Bref, dans ces moments là, tu sais que chez Charles Heidsieck, c’est toi le Petit prince!

Premier coup sur la tête en tombant sur le menu de la soirée… Ça s’annonce plutôt bien.

Foie-gras, homard, lapereau, caille… Rien n’a été laissé au hasard!

Petite pince à linge de couleur pour chaque vinocampeur & 4 groupes formés dans le but d’organiser les visites dans les crayères. 100 personnes d’un seul coup dans ces 18 kilomètres de labyrinthe ça aurait été suicidaire… Nous partons donc par groupe de 25.

Les crayères ont été creusées à l’époque gallo-romaine, un vrai travail de titan!

Rien n’a été laissé au hasard (et il en sera de même le lendemain… Ça doit être une religion plus qu’une tradition en Champagne)…

Les cuvées produites par la Maison Charles Heidsieck sont réservées à la gastronomie. Intéressez-vous au récompenses glanées chaque année par cette maison champenoise!

Des cuvée précises et singulières. Grosse claque sur la cuvée « Blanc des Millénaires » 1995, un monstre de vinosité reposant sur des notes de jasmin et de tilleul puis en bouche un petit oreiller de velours d’abricot, de coing et de noisette… Un Champagne noble et racé tout en amplitude doté  d’une finale vineuse et persistante. Un beau bébé somme toute!

Les cuvées dorment sur lattes et n’attendent plus que nous!

Les échanges entre les acteurs de Vinocamp ne s’arrêtent plus et les nouvelles rencontres pleuvent… Partages de points de vue, d’expériences, d’émotions… Le contexte est idéal…

Et le champagne continue à pleuvoir. Les cuvées deviennent de plus en plus époustouflantes et les plats sélectionnés pour l’occasion éclatent nos papilles.

Christian Holthausen (à gauche) et Grégoire Japiot (à droite) co-organisateur de Vinocamp.
Vicky (co-organisatrice de Vinocamp) et Christian

Un service à la hauteur proposé par une équipe en grande forme et ravie de participer au rock’n bulles de Binbin.

Des serveurs rock’n bulles!

Un moment informel et hors du temps. C’était réussi, parole de Binbin.

Obiwine JJ & Audrey Domenach

 L’horloge à bulles a sonné, il est temps de rentrer pour être en forme le lendemain… Le Vinocamp ne fait que commencer!

LA PARTIE IV DANS LES PROCHAINES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVINOCAMP…

Lire la suite de "VINOCAMP PARTIE III : RECUS COMME DES PRINCES"

PIF PAF POUF IL EST MARTEAU CE PILON!

Julien Pilon, surdoué de sa génération a planté son chai sur la commune de Chavanay (42) dont il est originaire. Un vigneron de plus sur cette commune qui surprend par son talent. Aujourd’hui, il s’est spécialisé et concentré dans la production exclusive de vins blancs. Les trames sont d’une pureté et d’une tension déconcertantes.

Julien a seulement 35 ans. Il a œuvré aux côtés de talentueux vignerons comme Yves Cuilleron (Vallée du Rhône), Olivier Decelle (Mas Amiel à Maury & Château Jean Faure à Saint-Emilion) & Marc Bournazeau (Terra Remota en Espagne).

Marqué tout jeune par son institutrice (la femme de Pierre Gaillard-vigneron sur Malleval-42 qui apprenait dès la primaire aux enfants de la commune de Verlieu comment réaliser du vin), il se fait  rattraper par la suite par son destin pour le bonheur de nos palais.

Il apprend dans ces belles et grandes maisons à gérer le volume tout en restant dans le qualitatif. Ainsi il sait comment préserver la fraîcheur dans les vins malgré l’austérité du climat et sait également de quelle manière adapter le travail à la vigne en fonction du terroir.

Il collabore aujourd’hui avec Pierre-Jean Villa (Un virtuose de l’élevage) chez qui il magnifie les cuvées de vin blanc.

Horizontale sur la Vallée du Rhône Septentrionale

L’histoire est belle et le monde est petit. En effet, depuis quelques années, Pierre-Jean Villa et Olivier Descelle se sont associés pour le bonheur de nos papilles en Bourgogne et prennent sous leurs ailes le jeune talent Pilon.

Pons Pilon

2 ans que Julien produit des cuvées et le succès est déjà au rendez-vous… Il n’y a déjà quasiment plus rien à revendre…

Nous l’avons fait descendre de sa colline pour une dégustation ouverte au public à Lyon au bar à vin WEE AN. Nous avons  été encore une fois subjugués par la trame et la profondeur de ses vins.

La Dream Team du Wee An : Binbin Foudevin, Julien Pilon, Doudou, Séverine, Yann aka « Whyncom« .

Les cuvées de vins blancs proposées par Julien :

Marsanne IGP des Collines Rhodaniennes- Crozes-hermitage-Hermitage- Condrieu-Saint-Péray-Saint-Joseph-Viognier IGP des Collines Rhodaniennes

Un vigneron de plus à suivre. N’hésitez plus, buvez du Pilon! Et très bientôt de nouvelles cuvées seront produites en rouge!

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Lire la suite de "PIF PAF POUF IL EST MARTEAU CE PILON!"

WINE BAR, TU PEUX PAS TEST 001

La curiosité est un vilain défaut… Et c’est un défaut qui coûte cher. Quand c’est bon, ça n’a pas de prix. Mais Binbin, il n’a pas le portefeuille de Tim Cook… Malgré tout, hors de question de ne manger que des pommes…

Dans la rue Royale à Lyon, règne en M.O.F. le toqué Mathieu Viannay.

J’avais mis en avant il y a quelques mois de cela le rapport prix/plaisir de son restaurant doublement étoilé.

J’avais couvert son royaume de couronne et je m’étais incliné devant la prestation magistrale du sommelier (et désormais associé) Denis Verneau.

6ème SENS

Mathieu possède un 6ème sens… Plutôt important dans le monde dans lequel nous vivons… Le sens des Affaires…

L’occasion de racheter le fond du restaurant mitoyen était trop belle… Créer un bar à vin jouxtant le restaurant étoilé, ça coulait de source.

Mathieu l’a fait… Un endroit ultime quelque peu tape à l’œil mais vraiment réussi.

Ça fait mal au portefeuille, mais quand on aime, on ne compte pas :

-50 euros par personne pour quelques tranches de jambon ibérique, ça casse pas trois pattes à quatre cochons, mais sur le vin blanc, qu’est-ce-que c’est bon! (environ 30 grammes),

-160 grammes de bavette Black Angus (18 euros),

-Et enfin, une planche de 20 grammes de comté 18 ou 24 mois(à quatre toujours, 9 euros).

Certes nous avons bu :

-Un Pouilly Fumé de chez Dagueneau « Blanc Fumé de Pouilly »2008 (50 euros), d’une superbe fraîcheur et d’une tension remarquable, aérien…

-1 Châteauneuf-du-Pape Vieilles Vignes 2005 de chez Laurent Tardieu.

1 rapport prix/plaisir somme toute correcte. Mais cetainement encore fermé au nez. Une bouche tendre laissant émaner des flaveurs de fruits rouges et noirs compotés; Un manque d’acidité permettant d’observer le caractère d’un millésime plutôt solaire.

En ce qui me concerne, j’opterais pour le restaurant et sa formule du midi à 33 euros.

Nous aurions également pu choisir le plat du jour à 15 euros et choisir d’autres vins plus accessibles.

Un concept très réussi et qui est parti pour cartonner. Ainsi, Mathieu Viannay a décidé de compléter l’offre du restaurant. C’est bien joué, c’est malin, c’est bon et le prix des bouteilles reste quoi on en dise raisonnable.

Mais aller chez Viannay reste malgré tout un petit luxe… Qualité de produit oblige… Rue Royale oblige…

A recommander.

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN…

Lire la suite de "WINE BAR, TU PEUX PAS TEST 001"