DES BLOGS REMUNERES?

Il paraîtrait que certains blogueurs oseraient se faire payer pour écrire leurs articles… Je vous l’avoue, je reste sceptique à ce sujet, du moins, pour l’instant… Certains le sont mais restent de vrais journalistes avant tout et sont payés pour leurs piges (le Monde…), une deuxième casquette qui leur donne un peu plus de visibilité et de liberté de parole.

Au salon des vins de Loire à Angers, plusieurs blogueurs sont intervenus lors de micros-conférences. J’ai cru entendre la complainte de certains, qui, à plusieurs reprises, pleurnichaient à l’idée que leur blog ne puisse seulement  leur rapporter que quelques minutes de gloire sur la toile.

A chacun son job, le blogueur n’a pas un statut de journaliste ni même un statut tout court. La seule vraie relation entre les deux demeure la liberté d’expression. Pour ma part, je définirai mon blog comme un journal de bord, alors certains se sont-ils mélangés les pinceaux avec le mot « journal« ? :

Jeudi 6 Octobre 2011 :

La cour de Cassation vient de rendre jeudi dernier un arrêt, très court, mais avec un considérant d’une portée énorme : « les abus de la liberté d’expression ne peuvent être réprimés que par la loi du 29 juillet 1881 ».

La Cour de Cassation vient, ni plus ni moins, de dire très clairement que les blogueurs relèvent de la loi de 1881 sur la liberté de la Presse…

Quelque part, c’est intellectuellement logique. Le blogueur est un journaliste amateur, mais un journaliste quand même. Il doit pouvoir s’exprimer, informer, en bénéficiant de la même protection que les journalistes, qui font cela à titre professionnel.

Cet arrêt est d’autant plus significatif qu’il a été rendu dans un procès opposant un blogueur de gauche à un maire UMP. Dans l’arrêt, la cour de cassation relève que les écrits du blogueur sont bourrés de mauvaise foi militante, mais que ça ne change rien, il tombe sous le coup de la loi de 1881, qui ne prévoit que la diffamation ou l’injure comme limite.

La Cour de Cassation n’ayant relevé aucun écrit susceptible de tomber sous le coup de ces deux incriminations, elle a cassé sans renvoi l’arrêt de la cour d’Appel qui avait condamné le blogueur sur la base de l’article 1382 du code civil.

UN STATUT QUI GAGNE EN CRÉDIBILITÉ :

Le blog, c’est un exutoire qui, somme toute, nous laisse deux valeurs essentielles : indépendance et liberté d’expression.

Un statut qui  nous permet d’accéder certaines fois à des évènements de manière privilégiée (déjeuners de presse, entrées gratuites dans les salons, accès aux salles de presse, voyages organisés spécial blogueur…). Nous sommes de plus en plus soignés par les attachés de presse, mais ceci s’arrête là. Ceux-ci reconnaissent l’influence et l’importance des blogueurs et se frottent ainsi les mains de pouvoir les accueillir (ça marche dans les deux sens). Seulement, je ne crois pas que cela puisse aller un jour plus loin.

POURQUOI TENIR UN BLOG :

A mon sens, lancer un blog, c’est vouloir partager en totale liberté des informations et des coups de gueules. Le blogueur est de nature généreuse, il est passionné par son sujet et souhaite faire profiter ses lecteurs de ses petites infos croustillantes.

Tenir un blog permet également d’être présent sur la toile et d’être ainsi visible aux yeux de tous; une visibilité qui peut offrir au mieux de nouvelles perspectives professionnelles (Miss Vicky Wine, Mickaël Vendetta). Mais cela reste un fait rare!

Le blog peut également être un complément de site internet (Vindicateur).

Alors ne volons pas le travail des journalistes. Faisons preuve d’imagination et continuons à garder notre ligne de conduite. N’hésitons pas à lancer de nouveaux débats et à développer ensemble. Ne vendons pas notre âme au(x) diable(s) et restons objectifs pour continuer à régaler nos amis lecteurs.  Que ceux qui râlent à ce sujet (« les blogueurs ne sont pas rémunérés ») lors de conférences s’éclipsent quelques temps dans les contrées d’Alaska sur un son de « Beau dommage », ça leur évitera de nous casser les oreilles lors de leurs interventions malintentionnées en conférences de presse, et ça leur rafraîchira quelque peu les idées.

Au fait, dans un blog on dit bien ce qu’on veut, c’est ça qu’est bon « Crotte, Flut, Plouf, Glou glou, J’aime pas les cons, ils polluent la planète » 😀 😀 😀

LA SUITE DANS LES AVENTURES DE BINBIN FOUDEVIN!

Advertisements

Une réflexion sur “DES BLOGS REMUNERES?

  1. Salut toi,

    Je parlerai surtout des blogueurs qui se donnent des attitudes de journalistes, ils m’amusent beaucoup… Ils prennent leurs aises dans les espaces presse, se servent du café (excellent avant d’attaquer une dégustation !).

    Et je parlerai aussi des journaleux, ceux qui un jour se font les pourfendeurs des petits vins de vignerons, crachant leur bile sur ceux qui parlent des foires aux vins des supermarchés « Onfield » ou « Karouf »… Pour quelques semaines auparavant avoir vanté les mérites des Tariquet classic ou des brouets pinardiers de Lurton et compagnie…

    Personnellement, il me fatigue de lire que des choses relatives à la communication du vin, de la définition des blogs, et ne pas assez lire des articles de vin. Des trucs à boire, du glouglou, avec le miam-miam qui va avec (trop souvent, on parle de vins de dégustation, jus de caillou minéral et tendu, oubliant que le vin est avant tout destiné aux repas, si possible avec des potes).

    Je paraphraserai en disant que les journalistes vins ou les blogueurs vins, c’est comme les chiens, il y a deux catégorie : ceux de salon et ceux de chasse. Je suis heureux d’être dans la deuxième catégorie.

    Forza mon poulet, et parle-nous de pinard, de grâce.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s